Article

5 albums pour résumer 2015

Un Top 25 ? Non, là on fait court mais bref. Droit au but.


Samedi 26 décembre 2015

On a vraiment attendu la dernière minute pour vous balancer notre Top de l'année, parce qu'on n'est jamais à l'abri d'une last-minute-surprise. C'est vrai quoi, on fait quoi si on publie notre top de l'année un 7 décembre et qu'une bombe intersidérale qu'on n'avait pas vue venir débarque genre une semaine plus tard ? Trop tard pour modifier l'article (qui aura entre temps été lu 180.000 fois) et impossible de le faire paraître sur le top de l'année suivante. Enfin on pourrait mais c'est surtout qu'on va oublier.

Alors voilà, on arrive en traînant les pieds à la fin de cette année 2015 mais avec des bons souvenirs dans les oreilles. Un Top 25 que vous n'allez pas lire jusqu'au bout ? Naaaaaaaah. Nous on fait un Top 5, un truc de fainéant, mais qu'au moins vous allez lire jusqu'au bout et qu'on assume à 100%.

Allez, la ligne du temps des albums de l'année !


Stick To Your Guns - Disobedient



Sorti le 8 février

Non seulement, cet album est foutrement mais aussi très étonnant ! Après un Diamond qui avait mis une claque à une bonne partie de la scène hardcore, on s'attendait à une suite logique, une nouvelle perle dans leur style reconnaissable désormais... et non. Ils ont été encore plus loin, s'ouvrant encore musicalement pour proposer un véritable chef-d'oeuvre ! Evidemment, il y a toujours des  râleurs pour dire que c'était mieux avant, notamment par rapport aux voix claires de Jesse. A ceux-là, je leur dirai d'écouter les morceaux datant de 2008 notamment.

Pierre

Cet album est la raison pour laquelle ceci est un Top 5 et pas un Top 6. Obligé de me ranger derrière Pierre pour son choix d'album de l'année pour la seconde année consécutive (après Architects l'an dernier), je suis donc la plupart des fans et de la presse spécialisée qui ont effectivement pu voir dans cet album toute la maturité du groupe et les efforts efficacement déployés pour lui donner des ambiances qui évoluent tout au long de cet album.

Erik


Royal Thunder – Crooked Doors



Sorti le 3 avril

Quitte à déplaire, voire même à décevoir une partie de son public, Royal Thunder semble avoir donc eu envie de tout plaquer et de se tourner vers de nouveaux horizons. Qu'on aime ou pas, une chose est certaine, personne ne pourra leur reprocher de ne pas avoir évolué dans leur art.

Peps


The Beautiful Ones - Jaded Love



Sorti le 21 avril

Si il y a bien un groupe qui a réussi à se démarquer cette année, c'est bien The Beautiful Ones. Des riffs puissants, des mélodies entêtantes, le tout sans se lasser pendant une minute, Jaded Love c'est le coup d'air frais dont le hardcore avait besoin. Une belle réussite !

Manon


Arcturus - Arcturian



Sorti le 8 mai

Injustement absent de la plupart des tops 2015 que j'ai lus jusqu'ici. Pourtant, si je ne devais en garder qu'un, ce serait celui-là. Peut-être pas le meilleur album de l'année mais celui que j'attendais avec le plus d'impatience, et je n'ai pas été déçue. En espérant ne pas devoir attendre encore dix ans avant le prochain.

Elodie


Mgla – Exercices in Futility



Sorti le 4 septembre

Mon top de 2015 devait forcément être un album de Black Metal, ce style ayant pas mal coloré mon année, une fois n’est pas coutume. Alors, pas trop difficile de sélectionner celui qui m’a le plus marqué, et que j’ai sans doute le plus écouté tous styles confondus : Exercises in Futility de Mgla l’emporte en effet haut la main. Après une première écoute hallucinée, impossible de résister à l’envie de me passer ce chef d’œuvre plusieurs fois d’affilée, et encore régulièrement depuis. Un album d’une noirceur à la fois belle, désespérée, et immersive.

Guillaume

TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
7
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE