Chronique

DEATHBEDS
No Funeral

image
Young Lungs Ltd



image
Jeudi 18 février 2010

Originaire de Philadelphie, le quintet DEATHBEDS présente son 7’’, No Funeral, de 3 titres. Il s’agit du premier vrai support du groupe qui s’est formé en 2007 et il a de quoi mettre en appétit.

Mélangeant Sludge et Metal, DEATHBEDS propose un mixe entre ENTOMBED et IRON MONKEY ainsi que la scène développée par Earache Records dans la seconde partie des années 80 et la première moitié des années 90. Viscéralement sauvage et agressif, il a de quoi satisfaire autant les amateurs de Stoner ultra lourd que les aficionados de Hard Core ou de Metal guttural.

Le 7’’ s’ouvre sur la plage titulaire au tempo à la fois soutenu et lent. DEATHBEDS développe toute sa puissance et s’annonce écrasant. C’est la facette Sludge et Stoner qui est la plus exploitée sur cette partie. Tyranny Of Will, avec ses deux chants, explore le côté Metal, marchant même sur les platebandes du Metal Extrême et du Death Metal. Toujours bien évidemment avec ce style qui impose son poids tant par le rythme que par ses riffs de guitares pachydermiques. Enfin Eighteen Hundred And Froze To Death rend hommage à la scène Doom. Le rythme a encore décéléré et la guitare s’enfonce dans un riff typique.

On se régale assurément. La suite s’attend avec impatience. En attendant, le 7’’ va s’user sur la platine un bon moment…
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE