Chronique

KIJU
Ignite The Revolt

image
Serpentine Records



image
Lundi 28 juin 2010

Si en cette période estivale, vous vous êtes faits exploser les oreilles aux rythmes de gros sons durant plus de deux jours, le retour à la vie « normale » s’annonce difficile et il est préférable de ne pas se sevrer trop brutalement.

Par conséquent, le remède conseillé en ce moment, ce sont les Italiens de KIJU. Avec un Hard Core musclé qui tire le meilleur du Métal thrashisé, le groupe sort un album blindé d’adrénaline.

Cela bourrine à tours de bras. Frappe cognée et soli volés à SLAYER et SOULFLY, KIJU cherche à foutre autant de bordel qu’un HATEBREED entonnant I Will Be Heard. C’est efficace et on reste dans cet ambiance « plus de bruit » des plaines ensoleillées.

Progressivement, à force de débouler cris, riffs agressifs et rythmes assommants, les Italiens qui n’ont pas peur de varier les structures, nous signifient qu’il est temps de lever le camp et passer à autre chose. Lessivé par autant de débauche, de lourdeur et de coups, on ne peut que s’endormir sereinement jusqu’à la prochaine salve le WE suivant.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
6

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE