Chronique

L.T.D.M.S.
Insérer Titre

image
Oxide Tones

Sorti le 18-05-2012


image
Lundi 4 juin 2012

Le groupe de Post-Rock belge, L.T.D.M.S., a soigné son marketing. Le deuxième album du groupe sort en version vinyle avec différentes pochettes mais aussi en version clé USB avec des extras. Ce ne sont pas les seules originalités que L.T.D.M.S. A mis en oeuvre puisque les 4 longues compositions du disque ont aussi été enregistrées dans 4 lieux différents de la Belgique avec 4 ingénieurs du son différents afin d'y puiser à chaque fois une ambiance et une inspiration particulière.

Situé quelque part entre GODSPEED YOU ! BLACK EMPEROR et DO MAKE SAY THINK, le groupe belge reprend les codes du genre Post-Rock et les agrémente d'instruments moins rock comme la flûte, le violoncelle et le xylophone. La flûte est par ailleurs de plus en plus présente dans les instrumentations, devenant une pièce maîtresse.

De part le procédé d'enregistrement, il ressort 4 titres aux ambiances différentes. Si les deux premières plages (Douze et Dix) restent pour moi plus classiques avec les variations entre montées explosives et accalmies, le deux derniers titres (Six et Onze) sont les plus réussis.

Pour Six, c'est peut-être, voire sans doute son début plus Rock qui tranche. Une fraîcheur éloigne L.T.D.M.S., avec cette composition des habituelles structures et sonorités du Post-Rock. Le groupe renoue aussi avec une guitare plus Noisy qui me manquait sur Douze et Dix.

Onze clôture Insérer Titre en un quart d'heure. Si les débuts ramènent le groupe dans les conventions de l'ouverture progressive du second album, c'est après une explosion et un durcissement qui laissent place à une nouvelle accalmie que L.T.D.M.S. va réussir le moment le plus intense du disque. A l'aide de backing vocaux tout simple, les Belges vont faire monter progressivement et en puissance l'intensité, se dépêtrant par la même occasion du canevas trop traditionnel que l'on pouvait pointer au début du disque.

Si par moments, L.T.D.M.S. se repose plus sur la particularité de ses instruments pour se démarquer, il faut reconnaître que le groupe Belge joue son Post-Rock correctement. Moins minimaliste qu'à ses débuts, la pause forcée des derniers temps, aura permis au groupe d’approfondir le contenu de ses compositions. Toutefois, le groupe au-delà de la maturité de son évolution, réserve aussi des surprises. Celle d'abord de penser à se démarquer par le concept réfléchi et la présentation soignée de son album. Ensuite comme le démontre la moitié de l'album, L.T.D.M.S. est aussi capable de dépasser les évidences et de surprendre. Le groupe n'a probablement pas fini de mûrir et à l'écoute de Insérer Titre, on peut s'attendre au meilleur devant lui. De quoi nous laisser encore bien du plaisir à prendre dans le futur.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
18

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE