Chronique

STONE GOATS
Six Shots

image
Autoproduction

6 pistes, 27 minutes
Sorti le 10-05-2014


image
Mardi 3 juin 2014

Cinq Namurois qui font du Metal, cela me fait toujours un peu peur. Parce que le Namurois aime ce genre de musique, mais lorsqu'il prend les instruments ce n'est malheureusement pas souvent pour un élan de créativité car il ne s'intéresse qu'aux groupes têtes d'affiche du Graspop. Bien entendu (et fort heureusement) il y a des exceptions.

STONE GOATS
STONE GOATS


Clique pour voir la fiche du groupe
est le parfait mélange de cette caricature namuroise et des groupes qui méritent le détour. Parce qu'ils n'avaient pas pour vocation de proposer plus que ce qu'ils apprécient en se formant en 2010, ces cinq gaillards envoient un Southern-Heavy qui rappellera les grands noms de la scène Metal. Toutefois, en amateurs éclairés, ils sont mus par une volonté de proposer une musique mature et efficace qui allie cette énergie bien rock et ces influences Bluesy.

Leur premier EP, six titres, faisant suite à une première démo, Horny Babies, démontre que l'on peut rester sur un chemin balisé tout en proposant un disque respectable. Les influences vont de PANTERA
PANTERA


Clique pour voir la fiche du groupe
à BLACK LABEL SOCIETY
BLACK LABEL SOCIETY


Clique pour voir la fiche du groupe
en passant par CLUTCH
CLUTCH


Clique pour voir la fiche du groupe
. De quoi ouvrir des horizons nouveaux au chanteur du groupe, officiant aussi dans SUICIDE OF DEMONS
SUICIDE OF DEMONS


Clique pour voir la fiche du groupe
, qui a rejoint la formation il y a un an.

Le classicisme de STONE GOATS
STONE GOATS


Clique pour voir la fiche du groupe
associé à la technique de ses musiciens promettent de passer de bons moments chatoyant pour les oreilles d'un public chevelu ou amateur d'un rock éculé. La formation nous propose de l'entertainment certes, mais avec des compositions personnelles au moins.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
37

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE