Chronique

ICARUS RISING
Horizons

image
Autoproduction

8 titres - 26min
Sorti le 06-09-2017


image
Samedi 11 novembre 2017

Premier EP du jeune groupe lillois, et premier gros EP même. Icarus Rising
Icarus Rising
Clique pour voir la fiche du groupe
c’est une forte base metalcore, teintée de post ainsi que de voix claire. La principale caractéristique du groupe est la langue employée : le français ; un choix souvent délaissé dans ce registre.

Horizons débute sur une intro, très électro et d’influence industrielle. Origines conjugue bien samples et instruments avant d’attaquer Ardente Désillusion. On retrouve encore cette touche industrielle avec son synthé assez pop (on pourrait y voir une référence à Rammstein
Rammstein


Clique pour voir la fiche du groupe
) ainsi qu’une autre grosse particularité.
Icarus Rising
Icarus Rising
Clique pour voir la fiche du groupe
a fait le choix du chant/scream en français, assez rare dans ce milieu très anglophone en général. Pour résumer musicalement on reste sur du metalcore à penchant fort metal, accompagné de passage mélodiques à voix claire.

Les instruments sont un bon mix de metal et –core, sans trop se compliquer la vie mais très efficace. Malgré que le scream ne soit pas toujours des mieux articulé, on hoche la tête avec plaisir sur L’aube du dernier jour, ou Entre l’ombre et la lumière. Des passages clairs et mélodiques viennent atténuer les larges zones propices au headbanging et mosh. Seul soucis sur cette voix claire : elle a la fâcheuse tendance à toujours monter en fin de phrase, ce qui à la longue devient très lassant.
Cependant un contre-exemple en chant est présent, Le syndrome d’Icare, ne tombe pas dans cette « erreur » et parvient donc à se hisser au rang du meilleur titre de Horizons.

Au niveau des paroles, on reste dans le même domaine que beaucoup de groupes de post-hardcore, métaphores en moins. L’Homme, ses ressentiments, le don de soi, sont au centre des textes. Des paroles parfois difficiles à saisir lors des screams comme sur le, pourtant musicalement touchant, dernier morceau : Fragments.

Au bout des 8 titres, on constate un EP cohérent, qui a ses qualités et ses défauts. Les Français de Icarus Rising
Icarus Rising
Clique pour voir la fiche du groupe
ont bien bossé et ont surtout créé leur univers pour un premier grand saut dans le vide. Il ne leur reste plus qu’à nous impressionner durant cette descente et se poser sans encombre sur le sol de la pérennité.


Tags : France - metalcore
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
6
AUTEUR : Clément
Etudiant en journalisme à l'IHECS. C'est un véritable dévoreur de musiques sous beaucoup de formes, avec une grosse dominante sur les musiques extr...
Etudiant en journalisme à l'IHECS. C'est un véritable dévoreur de musiques sous beaucoup de formes, avec une grosse dominante sur les musiques extrêmes et alternatives tout de même malgré un bon éclectisme. Jeune de la génération Y, il laisse avec plaisir les sonorités sorties des méandres de l'internet 2.0 se faire entendre. Mais la vie...
Etudiant en journalisme à l'IHECS. C'est un véritable dévoreur de musiques sous beaucoup de formes, avec une grosse dominante sur les musiques extrêmes et alternatives tout de même malgré un bon éclectisme. Jeune de la génération Y, il laisse avec plaisir les sonorités sorties des méandres de l'internet 2.0 se faire entendre. Mais la vie n'est pas pas que virtuelle et heureusement d'ailleurs, les concerts et festivals restent un plaisir inébranlable...
Etudiant en journalisme à l'IHECS. C'est un véritable dévoreur de musiques sous beaucoup de formes, avec une grosse dominante sur les musiques extrêmes et alternatives tout de même malgré un bon éclectisme. Jeune de la génération Y, il laisse avec plaisir les sonorités sorties des méandres de l'internet 2.0 se faire entendre. Mais la vie n'est pas pas que virtuelle et heureusement d'ailleurs, les concerts et festivals restent un plaisir inébranlable d'écouter et partager la musique selon lui. ...
Etudiant en journalisme à l'IHECS. C'est un véritable dévoreur de musiques sous beaucoup de formes, avec une grosse dominante sur les musiques extrêmes et alternatives tout de même malgré un bon éclectisme. Jeune de la génération Y, il laisse avec plaisir les sonorités sorties des méandres de l'internet 2.0 se faire entendre. Mais la vie n'est pas pas que virtuelle et heureusement d'ailleurs, les concerts et festivals restent un plaisir inébranlable d'écouter et partager la musique selon lui. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE