Chronique

PASCAL PACALY
Paris rock underground

image
Les éditions Black-out

240 pages
Sorti le 01-07-2017


image
Dimanche 15 juillet 2018

Quand je vois un bouquin avec « rock » et « underground » dans le titre, je me dis « non, c’est pas vrai ! ». Je vérifie, réouvre mes yeux et si, c’est vrai ! Alors, je sourie, j’exulte ! C’est tellement rare (en plus celui-là, je l’avais loupé, il date de juillet 2017) ! Après, faut que le livre soit bien foutu.
Et il l’est.

Une véritable immersion dans l’undergound parisien des années 70 et 80, entre rock et punk. Les concerts dans les bars, les squats, le DIY, les salons, les concerts sauvages en pleine nature, etc. Les lieux mythiques comme le Gibus ou le Bus Palladium. On revit tout ça à travers différents témoignages (beaucoup d’interviews) de musiciens et de groupes comme Les Catacombes, Les Cadavres, Metal Urbain
Metal Urbain
Clique pour voir la fiche du groupe
, L’Esprit du Clan
L’Esprit du Clan


Clique pour voir la fiche du groupe
, Watcha
Watcha
Clique pour voir la fiche du groupe
, et… Sanseverino (là, j’ai pas tout compris !!!).

L’auteur n’en est pas à son premier ouvrage sur le rock (e.a. « Rock Attitude », « Rock Addictions »). Son ton et son style sont nets, clairs, familiers parfois, bien en phase avec le sujet. On se sent impliqué.

C’est bon de se replonger dans cette époque, quand la scène alternative était à son apogée. Certains ont dit que le mouvement avait ensuite lâché du lest. Que les rockeurs étaient devenus fatigués, pères de famille et puis qu’ils s’étaient rangés un peu. « Le punk est maintenant dans une période Bisounours » comme dit David de Stygmate.
J’ai découvert la scène underground parisienne et me suis replongée avec plaisir dans l’esprit associé à savoir la révolte face à la société, à la télévision, à la consommation, au progrès, aux gouvernements, etc. La vraie rébellion, « celle de la rue, pas celle de la radio guimauve et commerciale ».
Une époque où Internet n’existait pas, où les passionnés se bougeaient avec un budget de 0€ et un bénéfice de 0€ et où ils recommençaient le week-end suivant.

J’ai toujours dit que j’étais née quinze ans trop tard…


Tags : paris
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
3
AUTEUR : Isabelle
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évèn...
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrièr...
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière vers un autre secteur et qu’elle est devenue terriblement en manque… d’écriture. A rejoint l’équipe e...
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière vers un autre secteur et qu’elle est devenue terriblement en manque… d’écriture. A rejoint l’équipe en juillet 2016....
Ancienne journaliste notamment pour L’Avenir et SudPresse, elle a couvert, avec son carnet et son appareil photo, beaucoup de concerts et d’évènements culturels et musicaux en province de Luxembourg. Les conditions de travail des journalistes (qui ne sont toujours pas au top, soit dit en passant) ont fait qu’elle a réorienté sa carrière vers un autre secteur et qu’elle est devenue terriblement en manque… d’écriture. A rejoint l’équipe en juillet 2016....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE