Interview

FORGOTTEN TOMB

Mercredi 4 juillet 2012




Salut, peux-tu te présenter ?

Je suis Herr Morbid de Forgotten Tomb (guitariste et vocaliste) et moi Asher le batteur de Forgotten Tomb.

Vous êtes ici au Hellfest, appréciez-vous ce festival ?

Oui c’est un des meilleurs festival d’Europe, donc bien sûr nous adorons être ici. Notre concert était vraiment bon! On est pas très habitué de jouer dans de telles conditions, propres aux gros festivals. Mais d’un point de vue professionnel, c’est une occasion de jouer dans d’excellentes conditions.





D’où venez-vous exactement ?

Nous venons du nord de l’Italie. Moi (Herr Morbid), le batteur et l’autre guitariste venons de Parme. Notre bassiste, lui, vient de Novara.

C’est assez rare de trouver des groupes de black métal en Italie ?

Il y a toujours eu une scène black métal en Italie et ce depuis le début des années 90. Cela dit, nous ne nous considérons pas comme un groupe de Black métal à part entière.
On se définit plutôt comme un groupe n’appartenant à aucune scène en particulier car notre musique est assez différente.
Mais il y pas mal de groupes de Black reconnus en Italie comme Necrodeath, Monumentum ou Riul Doamnei, ce genre de trucs. La scène est pour le moment assez correcte en Italie mais de toute façon on appartient pas vraiment à une scène en particulier.

Peux-tu décrire le style de musique de Forgotten Tomb ?

On a des influences provenant du Black métal comme Manes, les premiers Thorns et le les premiers Burzum, par exemple.
Mais également, en provenance du Doom métal et du sludge comme EyeHateGod, Crowbar et ce genre de groupes.
Enfin, notre son peut rappeler aussi la scène dark wave des 80’s comme celui de Sister of Mercy et Fields of the Nephilim.





Avec quel groupe êtes vous heureux d’avoir partagé l’affiche lors de ce Hellfest ?

Bien sûr, on aime Shinning. Et puis King Diamond. J’ai beaucoup aimé également Vulture Industries.

Quels sont les projets futurs de Forgotten Tomb ?

Nous venons juste de finir l’enregistrement de notre nouvel album et il sortira cette automne. Après cela, nous allons probablement tourner le plus possible. Pourquoi pas une grosse tournée tout au long de l’année. Et puis, nous nous retrouverons assez souvent à l’affiche de festivals d’été.
On essaye vraiment de jouer le plus possible. On jouera au festival King of métal en Allemagne puis au Extrememetal à Salzburg en Autriche et à Hünxe en Allmagne et puis dans d’autres pays. Ça dépend des périodes de l’année.

Avez-vous déjà joué en Belgique ?

Oui. On a déjà joué cinq fois en Belgique lors de ces 6 dernières années. Notamment au De Rots et à Anvers et au The Frontline à Gand. On espère revenir l’automne prochain.





Un dernier cri, un dernier message pour les lecteurs de Shoot Me Again ?

On va venir vous voir très bientôt donc BE PREPARED !
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
2
AUTEUR : Marc
Marc est un mélomane qui depuis l’achat de sa première cassette de Metallica (le maxi de Wherever I May Roam) n’a jamais cessé de se diriger ve...
Marc est un mélomane qui depuis l’achat de sa première cassette de Metallica (le maxi de Wherever I May Roam) n’a jamais cessé de se diriger vers le rayon Hard Rock de chez Caroline Music. Pendant son adolescence, la lecture de magazines tels que R.A.G.E ou Popular1, sans oublier l'écoute de Rock à Gogo, a fortement agrandi sa passion ...
Marc est un mélomane qui depuis l’achat de sa première cassette de Metallica (le maxi de Wherever I May Roam) n’a jamais cessé de se diriger vers le rayon Hard Rock de chez Caroline Music. Pendant son adolescence, la lecture de magazines tels que R.A.G.E ou Popular1, sans oublier l'écoute de Rock à Gogo, a fortement agrandi sa passion pour la culture et la musique alternative. Les découvertes de Channel Zero et de DV8 furent une autre grosse c...
Marc est un mélomane qui depuis l’achat de sa première cassette de Metallica (le maxi de Wherever I May Roam) n’a jamais cessé de se diriger vers le rayon Hard Rock de chez Caroline Music. Pendant son adolescence, la lecture de magazines tels que R.A.G.E ou Popular1, sans oublier l'écoute de Rock à Gogo, a fortement agrandi sa passion pour la culture et la musique alternative. Les découvertes de Channel Zero et de DV8 furent une autre grosse claque dans son apprentissage et le début d’un intérêt, d’une certaine fierté,...
Marc est un mélomane qui depuis l’achat de sa première cassette de Metallica (le maxi de Wherever I May Roam) n’a jamais cessé de se diriger vers le rayon Hard Rock de chez Caroline Music. Pendant son adolescence, la lecture de magazines tels que R.A.G.E ou Popular1, sans oublier l'écoute de Rock à Gogo, a fortement agrandi sa passion pour la culture et la musique alternative. Les découvertes de Channel Zero et de DV8 furent une autre grosse claque dans son apprentissage et le début d’un intérêt, d’une certaine fierté, pour nos artistes du cru. Après l'obtention de son diplôme en information et de communication, il intègre en 200...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE