Reportage

Wand ou comment marier calme et tempête !

Bruxelles (VK), le 11-11-2016

Dimanche 27 novembre 2016



C’est un fait désormais avéré : la Californie est devenue le repère incontesté des musiciens de qualité, une sorte de mère porteuse qui engendre chaque année son lot de belles surprises. Et parmi ces musiciens de génie, on retrouve en tête de gondole les hyperactifs Thee Oh Sees
Thee Oh Sees


Clique pour voir la fiche du groupe
et le prolifique Ty Segall
Ty Segall


Clique pour voir la fiche du groupe
, leaders du mouvement revival psychédélique opéré il y a maintenant plusieurs années. Ce serait une grave erreur que d’oublier que derrière ces deux géants se cache toute une série de pépites toutes aussi excitantes. Cory Hanson et son groupe Wand
Wand


Clique pour voir la fiche du groupe
, à l’évidence, en font partie. Le bonhomme (passé notamment par Meatbodies
Meatbodies


Clique pour voir la fiche du groupe
ou Together PANGEA) s’occupait encore tout récemment des claviers de The Muggers (un énième projet de Segall que l’on a pu apprécier sur scène en juin de cette année). Mais cette fois, c’est en qualité de leader qu’il nous revenait dans le cadre du festival ‘Autumn Falls’. En effet, Wand
Wand


Clique pour voir la fiche du groupe
débarquait au Vk avec la ferme intention de marquer les esprits.


C’est dans un silence de cathédrale que la bande à Hanson fait son entrée sur scène. Ce dernier, vêtu d’une longue veste à la Columbo, accorde sa guitare et joue quelques accords à un volume excessivement bas. Et puis… c’est l’explosion orchestrée par Fire On The Moutain, une sorte de spasme proto-métal combiné à un mix progressif-folk où la voix haut perchée d’Hanson est à des années-lumière de la ligne de basse infernale de Lee Landey. Le tout est entrelacé par des synthétiseurs lumineux et coupé par un irradiant solo de guitare. Grosse entrée en matière ! Mais pour l’heure, c’est bien le dernier album, « 1000 Days », qui sera mis à l’honneur. Habitué à un rock garage/shoegaze, le groupe opte désormais pour la voie d’un rock/folk psychédélique moins sauvage ce qui va nous laisser légèrement sur notre faim. Mais comme le psychédélisme et les distorsions font souvent bon ménage, on retiendra tout de même un Lower Order bien fuzzy et un tourbillonnant Grave Robber. Au cours du concert, tout en se réaccordant, Cory Hanson nous fera part de sa tristesse concernant l’annonce du décès de Leonard Cohen
Leonard Cohen
Clique pour voir la fiche du groupe
.

Le 60’s Paintings Are Dead côtoie Stolen Footsteps, électro-pop presque cold wave à la beauté étrange et à la mélodie envoûtante tandis que le planant Melted Rope nous renvoie à l’univers cher au Ty Segall
Ty Segall


Clique pour voir la fiche du groupe
des débuts, un monde doucereux et contemplatif. Reaper Invert exalte, quant à lui, une ambiance trouble et vénéneuse à l’inverse de Flying Golem, berceuse surréaliste aux relents psyché. Tout ceci aurait pu être tout à fait cohérent s’il n’y avait cette infâme reprise du Barstool Blues de Neil Young, anecdotique et pas du tout nécessaire ici… Un court rappel et le groupe nous revient sur scène pour une dernière claque monumentale : le tortueux Self Hypnosis In Three Days. Au programme : guitare lourde, saturée et oppressante en contraste avec la voix aiguë et éthérée d’Hanson, un pilonnage sans pitié qui aurait bien plu à Syd Barrett et son Pink Floyd
Pink Floyd


Clique pour voir la fiche du groupe
de l’époque. Wand
Wand


Clique pour voir la fiche du groupe
nous quitte le sourire aux lèvres, reconnaissant de l’accueil qui lui a été réservé.

Le groupe incarne un pont entre le délicat et le dissonant. Leurs chansons peuvent débuter par des voyages mystiques à travers un ciel nuageux où le rêve est permis avant de se transformer soudainement en nuages menaçants et tempétueux. Un ensemble mouvementé dont on se délecterait des heures entières. Mission accomplie au cœur d'un Vk comblé !

Remerciements au Vk
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
5
AUTEUR : Panda
Mordu de concerts depuis de nombreuses années, Panda aime écumer les salles, clubs et festivals de tout le pays. Bibliothécaire-documentaliste, pas...
Mordu de concerts depuis de nombreuses années, Panda aime écumer les salles, clubs et festivals de tout le pays. Bibliothécaire-documentaliste, passionné d'Histoire, de théâtre et de football, il est très (voire trop) éclectique dans ses goûts musicaux (métal/rock mais aussi pop, folk, new wave, électro). Il a rejoint l'équipe de SMA en...
Mordu de concerts depuis de nombreuses années, Panda aime écumer les salles, clubs et festivals de tout le pays. Bibliothécaire-documentaliste, passionné d'Histoire, de théâtre et de football, il est très (voire trop) éclectique dans ses goûts musicaux (métal/rock mais aussi pop, folk, new wave, électro). Il a rejoint l'équipe de SMA en février 2016 en tant que chroniqueur de concerts désireux de partager ses expériences live ! ...
Mordu de concerts depuis de nombreuses années, Panda aime écumer les salles, clubs et festivals de tout le pays. Bibliothécaire-documentaliste, passionné d'Histoire, de théâtre et de football, il est très (voire trop) éclectique dans ses goûts musicaux (métal/rock mais aussi pop, folk, new wave, électro). Il a rejoint l'équipe de SMA en février 2016 en tant que chroniqueur de concerts désireux de partager ses expériences live ! ...
Mordu de concerts depuis de nombreuses années, Panda aime écumer les salles, clubs et festivals de tout le pays. Bibliothécaire-documentaliste, passionné d'Histoire, de théâtre et de football, il est très (voire trop) éclectique dans ses goûts musicaux (métal/rock mais aussi pop, folk, new wave, électro). Il a rejoint l'équipe de SMA en février 2016 en tant que chroniqueur de concerts désireux de partager ses expériences live ! ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE