Reportage

Marilyn Manson ou quand l'Antichrist Superstar(eke) laisse un goût un peu fadasse!

Bruxelles (Forest National), le 02-12-2017

Lundi 4 décembre 2017



Après quelques timides passages en festivals et deux ans après avoir rempli l'Ancienne Belgique, voilà que l'Antichrist le plus controversé de la planète rock rempilait pour une tournée des salles en vue de promouvoir son dernier opus, Heaven Upside Down, sorti en octobre dernier. Cette année, c'est dans la cuvette de Forest National que Brian Hugh Warner, aka Marilyn Manson
Marilyn Manson


Clique pour voir la fiche du groupe
, avait donné rendez-vous à ses fans belges ainsi qu'aux nombreux curieux ayant envie de voir le phénomène.


Toujours diminué par une jambe doublement fracturée le 30 septembre dernier lorsqu'une partie du décor s'est effondrée sur lui en plein concert, c'est assis sur un trône de fer que Marilyn nous apparaît. On reconnait alors timidement les accords de ''Revelation #12'', titre d'ouverture du nouvel album du band, mais voilà Forest National tient également à sa réputation et les enceintes nous crachent un son dégueulasse de chez dégueulasse. Les fans s'en foutent, nous par contre on tique un peu, mais soit.

S'en suit alors ''This Is The New Shit'', hymne sorti tout droit du dernier gros fait d'armes de Manson, The Golden Age of Grotesque, et dont on se rappelle encore le clip tourné en partie à Bruxelles, au Cinquantenaire. Ça date quand même déjà de 2003, mais on ne s'en lasse pas. D’ailleurs de cet album Manson nous sortira également un timide ''mOBSCENE'' qui n'arrivera pas vraiment à nous échauffer, mais qui aura tout de même le mérite d'étoffer la setlist. Certes diminué par sa gambette folle, le shock man de 48 ans semblait avoir décidé de signer pour le minimum syndical, alors bon, nous on reste au fond à descendre des bières à 3,5 boules et on regarde. Ceux qui auront payé leur ticket se diront sans doute que 42 balles ça fait cher l'entrée pour un musée. Mais fieu, tu t'attendais à quoi d'autre, sérieusement? Les années fin 90 début 2000 c'est fini et le temps où Marilyn Manson
Marilyn Manson


Clique pour voir la fiche du groupe
défonçait tout en concert l'est également! Résultat le public a droit à voir la bête de foire and that's it. Certains s'en seront contenté, pour les autres, il ne reste qu'à se refaire une petite écoute de The Last Tour On Earth.

On passera ses frasques (programmées?) du genre ''le prochain qui me vise avec une lumière rouge sera foutu dehors'' juste avant d'entonner péniblement ''The Dope Show''. Bah ouais Brian au 21eme siècle la moitié de la salle (et on est gentil) préfère rapporter des photos pixelisées prises sur un vieux Samsung plutôt que de regarder tes beaux yeux. Moi aussi ça me fait chier, mais voilà ai-je le choix? Si tu fais une pétition pour des concerts sans smartphones, je la signe, promis!

Bref, avant de nous quitter comme un pet sur une toile cirée notre Marilyn termine son set par le single ''Say10'' issu de son dernier opus et dont le clip hot hot hot a certainement provoqué une série d’infarctus dans les associations puritaines américaines. Ce sera déjà ça! S'en suit une version de ''The Beautifull People'' un peu fadasse, mais qui aura eu le mérite d'exister. Et avant de déguerpir sans rien demander, le band nous balance une petite berceuse, ''Coma White'', sortie de Mechanical Animals, troisième opus de la Diva. Fort plaisant à entendre, mais voilà pas vraiment indiqué pour clôturer une soirée qui manquait déjà de punch.

Clap de fin, on rallume les lumières, les roadies s'activent. Circulez, il n'y a plus rien à voir!
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
189

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE