News

Des nouvelles de Gary Meskil (Pro-Pain) après son agression

image
Lundi 10 juillet 2017 , 20h32

Gary Meskil (Pro-Pain
Pro-Pain


Clique pour voir la fiche du groupe
) a accordé une interview au journal Gazet van Antwerpen hier au Antwerp Metal Fest, où il était invité.

''Lundi dernier, j'étais avec notre guitariste Adam à Bruxelles. Adam est retourné à l'hôtel, avenue de Stalingrad, et je suis resté dans le quartier pour boire un verre, vers minuit. Je me suis installé à une terrasse et il y avait quelques jeunes à la table à côté de moi. On a commencé à discuter. Ils étaient très sympa, tout allait bien. Après un certain temps je suis allé payer à l'intérieur. En sortant, deux de ces jeunes m'ont volontairement bousculé. J'ai tout de suite remarqué qu'ils avaient pris mon portefeuille. Il y avait beaucoup d'argent dedans, les revenus de nos derniers concerts.''

''Ils ont commencé à me frapper et ont été aidés par quatre autres personnes. Ils étaient à six contre moi. Ils m'ont frappé à la tête avec un pic à glace. Quand j'étais à terre, ils ont piétiné mes lunettes. Les verres ont cassé et j'en ai eu dans les yeux.''

''Quand je suis arrivé à l'hôpital, j'avais perdu 80% de mon sang. Je l'ai échappée belle. Je devrai encore subir plusieurs opérations. Je ne pourrai pas chanter pendant plusieurs semaines, peut-être plusieurs mois. J'ai la mâchoire cassée. C'est terrible pour un chanteur qui vit de ses concerts.''

Gary se rendra au commissariat dans les prochains jours pour identifier certains de ses agresseurs, qui ont été arrêtés. Pas de trace par contre de l'argent qui a été dérobé.

Une campagne GoFundMe a été mise en ligne ce week-end pour l'aider à faire face aux frais médicaux. Elle a déjà récolté plus de la moitié de son objectif, qui est de 20.000 dollars.



image
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Elodie
Liégeoise immigrée dans la capitale, Elodie a rejoint l'équipe en 2012 et s'est rapidement imposée comme une rédactrice compulsive en alimentant ...
Liégeoise immigrée dans la capitale, Elodie a rejoint l'équipe en 2012 et s'est rapidement imposée comme une rédactrice compulsive en alimentant abondamment la section 'News' tout au long de la journée. Plus intéressée par la musique sombre que par la pop-punk, elle réalise également des interviews d'artistes dans la confidence, au déto...
Liégeoise immigrée dans la capitale, Elodie a rejoint l'équipe en 2012 et s'est rapidement imposée comme une rédactrice compulsive en alimentant abondamment la section 'News' tout au long de la journée. Plus intéressée par la musique sombre que par la pop-punk, elle réalise également des interviews d'artistes dans la confidence, au détour d'un backstage ou d'un coin de bar. IG : ___ Je n'écris pas de chroniques. Je peux toutefois vous...
Liégeoise immigrée dans la capitale, Elodie a rejoint l'équipe en 2012 et s'est rapidement imposée comme une rédactrice compulsive en alimentant abondamment la section 'News' tout au long de la journée. Plus intéressée par la musique sombre que par la pop-punk, elle réalise également des interviews d'artistes dans la confidence, au détour d'un backstage ou d'un coin de bar. IG : ___ Je n'écris pas de chroniques. Je peux toutefois vous aider pour ceci: - partager vos news (sortie d'album, annonce de tournée, etc.) ...
Liégeoise immigrée dans la capitale, Elodie a rejoint l'équipe en 2012 et s'est rapidement imposée comme une rédactrice compulsive en alimentant abondamment la section 'News' tout au long de la journée. Plus intéressée par la musique sombre que par la pop-punk, elle réalise également des interviews d'artistes dans la confidence, au détour d'un backstage ou d'un coin de bar. IG : ___ Je n'écris pas de chroniques. Je peux toutefois vous aider pour ceci: - partager vos news (sortie d'album, annonce de tournée, etc.) - mettre un morceau/album complet en streaming sur notre site avant sa sortie - organiser des concours Merci de ne ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE