Article

Le label Throatruiner Records dévoile sa recette

Ce label français est déjà l'auteur de sorties pour PLEBEIAN GRANDSTAND, HUATA, COMITY, BIRDS IN ROW, AS WE DRAW, ...


Dimanche 15 janvier 2012

Salut Matthias.  Parlons un peu de ton label Throatruiner Records .  Es-tu seul derrière la gestion du label ?

Je suis effectivement seul derrière Throatruiner, ce qui expliquera en partie la semi-éternité que j'aurais pris à répondre à tes questions (et je m'en excuse!). Ca représente une masse de travail assez considérable au quotidien, et le fait de ne pas être le mec le plus organisé du monde n'arrange pas les choses. Après jouer cavalier seul est aussi totalement voulu, c'est bien plus simple et gratifiant d'apprendre à tout gérer plutôt que de déléguer systématiquement, et je suis de moins en moins doué pour faire confiance, donc c'est pas parti pour s'arranger.





Comment t'est venue l'idée de te lancer dans une telle aventure ?  Pourquoi ne pas avoir choisi de tenir une guitare dans un groupe, ce qui est quand même plus sexy ?

J'ai comme de sacrés soucis psychomoteurs dès qu'on me fout un instrument entre les mains, donc autant laisser ça à ceux qui savent s'en servir! Sinon pour répondre à ta question je pense qu'à peu près tout amateur de musique a ressenti un jour cette injustice, qui est de voir des groupes, des sous-genres musicaux que l'on aime profondément, passer plus qu'inaperçus. Alors c'est bien normal, pour un groupe, de jamais vraiment réussir à équilibrer la balance entre sacrifice et récompense, mais quand le rapport est beaucoup trop déséquilibré, que tu fais des disques/concerts mortels mais que tu te tapes 1000 bornes pour jouer devant une dizaine de blasés qui regardent leurs pieds, ça fait toujours un peu mal. L'idée de base, c'était donc de passer de l'autre côté de la barrière et de bouger mon cul pour donner un peu plus de visibilité à des groupes/styles qui représentent énormément pour moi. Je me suis lancé il y a un peu plus de deux ans en total ignare et depuis les choses se font petit à petit.



Toutes les sorties de Throatruiner Records ont les retrouvent sur Bandcamp en écoute et téléchargement libre.  N'est-ce pas un peu suicidaire comme démarche pour vendre tes disques ? 

Pas le moins du monde, car je reste convaincu que c'est le meilleur moyen de promotion pour n'importe quel groupe, en particulier pour ses premières sorties. Il n'a jamais été aussi facile qu'aujourd'hui d'enregistrer un disque, de le sortir et de lui donner de la visibilité. Et face à ces chiées de disques qui sortent chaque semaine, il est tout à fait normal de vouloir télécharger un album et de le faire tourner plusieurs fois avant d'envisager un achat ou non; c'est pas comme si de nos jours les budgets loisirs étaient très extensibles. 



Comment réagissent les groupes quand tu leurs dis que les disques que tu vas sortir seront aussi disponibles en téléchargement gratuit ?

Jusqu'à maintenant, j'ai pas eu de grands efforts à faire pour les convaincre, ils en sont d'ailleurs souvent plus que partisans à la base. Encore plus dans nos scènes qu'ailleurs, c'est en concert que le groupe écoule le mieux disques et merch (et d'ailleurs vend souvent bien plus facilement que moi). Donc je pense que n'importe quel groupe a tout à y gagner, sachant qu'en proposant leur musique en téléchargement gratuit, ils rameuteront plus d'initiés aux concerts, qui achèteront sans trop se forcer si ils viennent de voir un putain de concert. Assez sain au final, non?





Tu as choisi d'avoir un catalogue bruyant qui mélange Hard Core, Crust, Sludge, Doom, Grind et Black Metal.  Comment choisis-tu les groupes qui feront partie de Throatruiner Records ?

Il y a rarement grande réflexion derrière, tant qu'on me propose un truc qui va assez loin dans des créneaux qui me plaisent, c'est souvent suffisant pour entamer le dialogue. Après de plus en plus j'essaie de sortir de ma zone de confort niveau styles; par exemple dernièrement j'ai préféré décliner la proposition d'un groupe qui m'a proposé un album assez impressionnant dans son genre (hardcore/black et cie), pour la bonne raison que j'avais l'impression d'avoir déjà sorti bien assez de disques comme ça dernièrement. Par contre je regarde aussi si le groupe est vraiment motivé, joue/tourne un minimum, est capable de se bouger tout seul, bref sait faire vivre son truc, et là, mine de rien, ça écrème pas mal de prétendants.



Jusqu'à présent, tu avais sorti des disques de groupes français.  Avec les deux splits récents, tu as collaboré avec des groupes américains (CLINGING TO THE TREES OF A FOREST FIRE
CLINGING TO THE TREES OF A FOREST FIRE


Clique pour voir la fiche du groupe
, DIVIDER
DIVIDER


Clique pour voir la fiche du groupe
, BONE DANCE
BONE DANCE


Clique pour voir la fiche du groupe
).  Ressens-tu une différence dans la manière de travailler d'un côté à l'autre de l'Atlantique ?


Pas tellement; enfin, de notre vision d'européens, les groupes/labels ricains auront toujours cette espèce d'aura, et je ressens régulièrement cette sensation d'efficacité et de "professionnalisme" que je retrouve peut-être moins souvent par ici. Comme CLINGING TO THE TREES OF A FOREST FIRE
CLINGING TO THE TREES OF A FOREST FIRE


Clique pour voir la fiche du groupe
, qui avaient composé à l'origine les titres de leur dernier 10" "Visceral" pour le split avec NESSERIA
NESSERIA


Clique pour voir la fiche du groupe
; leur label d'origine a fait la gueule et a voulu les morceaux, qu'à cela ne tienne, ils ont torché de nouveaux titres encore plus dingues spécialement pour nous en un temps dérisoire. Mais c'est aussi loin d'être toujours le cas; j'ai autant d'occasions de traiter avec des bras cassés, mythomanes, blaireaux et autres branleurs des deux côtés de l'Atlantique.



Throatruiner Records , c'est aussi une distro.  Là aussi comment cibles-tu ton catalogue ?

En distribuant uniquement des groupes/labels que j'apprécie un minimum, essentiellement du vinyle 12", un peu de 7", quelques tapes et presque pas de CDs (hormis pour les autres sorties des groupes du label). Après niveau critères, j'essaie de m'en tenir à des disques que j'ai une chance de revendre (donc exit les trucs ultra obscurs) et de préférence sortis par des labels étrangers. Pas d'anti-chauvinisme là-dedans, juste l'impression que quitte à raquer les frais de ports, les gens préfèrent très souvent supporter directement le groupe/label en achetant à la source, et ils ont bien raison.





Quels sont tes prochains projets ?

Alors en vrac, d'ici le printemps je vais avoir mes deux premières sorties cassettes, avec packaging chiadé et bricolé main, pour VERDUN
VERDUN


Clique pour voir la fiche du groupe
(du sludge/hardcore montpelliérain hyper prometteur) et pour CALVAIIRE
CALVAIIRE


Clique pour voir la fiche du groupe
, un groupe de hardcore crasseux où je joue de la glotte avec des camarades d'As We Draw
As We Draw
Clique pour voir la fiche du groupe
et Birds In Row
Birds In Row


Clique pour voir la fiche du groupe
. Ensuite il y aura du vinyle avec l'EP 12" d'ELIZABETH
ELIZABETH
Clique pour voir la fiche du groupe
(hardcore/crust dément avec l'ex-chanteur de Nostromo
Nostromo


Clique pour voir la fiche du groupe
) et l'album des lillois de LOVE SEX MACHINE
LOVE SEX MACHINE


Clique pour voir la fiche du groupe
, qui se sont mis en tête de jouer ce qui se faisait de plus froid et déshumanisé en matière de sludge. Y'aura aussi le 2XLP d'HUATA
HUATA


Clique pour voir la fiche du groupe
qui aura bien traîné au pressage, ainsi que le split BONE DANCE
BONE DANCE


Clique pour voir la fiche du groupe
/PLEBEIAN GRANDSTAND
PLEBEIAN GRANDSTAND


Clique pour voir la fiche du groupe
/DIVIDER
DIVIDER


Clique pour voir la fiche du groupe
, qui du coup est le parfait contre-exemple du professionnalisme des labels US. Y'a bien évidemment d'autres projets plutôt émoustillants en chantier mais pour l'instant rien de totalement confirmé!

http://throatruinerrecords.tumblr.com/
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
20

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE