Article

Les Mochetés Scéniques débarquent à Namur

On n'arrête pas de dire que la ville de Namur est une ville endormie. Pourtant depuis quelques années, les initiatives se multiplent. On vous présente la dernière nouveauté au rayon musical.


Vendredi 20 septembre 2019

Vincent, l'organisateur-programmateur de ce nouveau festival à Namur nous en dit un peu plus.

Mochetés Scéniques... Qu'est-ce que c'est ?

C'est d'abord et avant tout une aventure humaine, un projet imaginé par des passionnés de musique et fervents défenseurs des musiques actuelles et alternatives.

Pour ce projet, un peu fou je l'avoue, est né l'idée de créer un personnage, celui de ''Monique Mocheté'' (interprétée par Didier Galand, chanteur du groupe Camping Sauvach
Camping Sauvach


Clique pour voir la fiche du groupe
). Ce personnage rendu fou par un excès de beauté (oui parce que Namur est une trop belle ville), représente cette volonté de rompre avec les stéréotypes que l'on entend souvent : ''Namur une ville de Bobos'', ''il ne s'y passe jamais rien'', etc... Et donc de donner un coup de fouet à tout ça en brisant les règles et les conventions établies en y mettant un peu de ''mochetés'', sous-entendu un peu ''d'anti-conformisme''.



Faut-il voir une référence au festival Beautés Soniques qui se tient une semaine plus tard à l'instar des Nuits du Beau Tas et des Nuits du Bota ou des Barbentes et des Ardentes ?

Oui tout à fait, les Beautés Soniques existent depuis 2013. Ce festival est devenu avec le temps un rendez-vous incontournable de la vie culturelle namuroise. Il était évident pour nous que Namur devait également avoir son festival alternatif comme cela existe déjà à Bruxelles ou pour d'autres festivals reconnus.

Ce qu'il est important de souligner, c'est que nous ne sommes pas dans une démarche de rébellion, d'ailleurs nous entretenons de très bons rapports avec les organisateurs des Beautés Soniques, mais nous avions l'envie de proposer une scène beaucoup plus alternative, de créer de nouvelles synergies et de profiter de cette liberté qu'est de ne pas dépendre des institutions classiques (qui imposent souvent la rentabilité au détriment de la proposition musicale), pour laisser libre court à l'excentricité, à la prise de risques, à la découverte.

Le Belvédère, la reprise du Verdur Rock, les concerts du Petit Bitu, les Beautés Soniques et maintenant Les Mochetés Scéniques... Namur redeviendrait-elle une ville culturellement active pour les musiques actuelles ?

En tout cas depuis quelques années l'offre culturelle sur Namur s'est énormément étoffée. Beaucoup de ''petits lieux'' y ont contribué (l'Arsène Café, La Pharmacie, la boutique Ramd'Âm, le Petit Bitu, le Merle, le Piano Bar, le O'Flaherty's et bien d'autres encore).

N'oublions pas également le projet des ''P’tits Poyons'', cette crèche vouée à être détruite, mise à disposition de collectifs namurois et qui a accueilli pendant tout un été de nombreux événements culturels (la Belge Fête, des concerts, des expos, etc.)

Citons également les ''Sunday in the Pit'' organisés au Belvédère et qui ont redonné une place à Namur à la ''scène métal et hardcore'', le festival de ''Wablief'' qui promeut la musique actuelle du Nord du pays, ou encore la ''Fête du Ramd'Âm'' qui fidélise son public grâce à une programmation découverte de qualité.

Cependant, c'est surtout la passion de leurs organisateurs qui fait vivre ces ''petits lieux'' plutôt que l'aide financière donnée à ceux-ci pour pérenniser ce genre d'initiatives et continuer à proposer une activité culturelle diversifiée et de qualité sur le sol namurois. C'est aussi le côté moche de la situation !

Parlez nous un peu de la programmation ?

La programmation se veut éclectique, décalée, parfois surprenante, mettant surtout en avant l'aspect scénique (ce qui a été notre fil conducteur pour l'organisation de ce festival).

Pour cette première édition, nos choix artistiques se sont portés vers des groupes tels que : La Poison, Josy and the Pony, Sdorvia Desko, Alek et les Japonaises
Alek et les Japonaises


Clique pour voir la fiche du groupe
, Spout Big Space
Spout Big Space


Clique pour voir la fiche du groupe
, StarGlider, Hassan K, Clemix
Clemix
Clique pour voir la fiche du groupe
ou encore Mr Marcaille
Mr Marcaille


Clique pour voir la fiche du groupe
qui proposent des univers très personnels, parfois à la limite de la performance, que ce soit sur scène ou à travers leurs textes. Ils seront à coup sûr de belles/moches découvertes pour le public (à vous de voir).



Le festival s'articulera sur trois jours, du 17 au 19 octobre et nous aurons l'immense honneur d'inaugurer, pour notre soirée de clôture, les bâtiments de la Fortis Banque, situés rue des Carmes et ce, grâce au CRC (ndlr : Comptoir des Ressources Créatives) sans qui cela n'aurait jamais été possible.

Pourquoi choisir différents lieux pour les prestations ?

Nous voulions mettre en avant des lieux qui ne sont pas souvent sollicités pour participer à de gros événements de par leurs capacités ou de leurs infrastructures. C’est pour ça que notre choix s'est porté sur L'Arsène Café, La Pharmacie, la Boutique Ramd’Âm et la Fortis Banque.

Ce festival se veut à dimension humaine et n'a donc pas la prétention de rivaliser avec d'autres festivals plus importants, notre objectif premier étant de donner de la visibilité à ces lieux où l'on se sent bien et qui sont au cœur de la redynamisation du centre de Namur depuis quelques années.

Nous mettons surtout en avant le concept de fédération des synergies pour montrer qu'avec peu de moyens et beaucoup d'imagination, tout est possible.

Ça part un peu dans tous les sens musicalement votre festival...

Il n'y a pas de limites à la folie.

Le festival ''Mochetés Scéniques'' est un ovni sorti d'esprits farfelus qui œuvrent pour la culture sur le territoire namurois et grands amateurs de découvertes. C'est donc une programmation qui nous correspond bien.

Nous espérons que le public prendra autant de plaisir que nous à avoir imaginé ce festival des ''Mochetés Scéniques'' pour eux.



TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE