image
Shark Men Records / Twelve gauge records



image
Dimanche 21 octobre 2007

Pour commencer ce split, les américains de Molotov solution
Molotov solution


Clique pour voir la fiche du groupe
nous en mettent directement plein les oreilles avec leur grindcore/deathcore extrême. Entre lourdeur et breaks à la limite de la mosh part, ce groupe évolue dans un genre qui n’est pas forcément ma tasse de thé en règle générale, certains passages étant plaisant, mais je n’ai jamais été un grand fan des voix en grunts et ca c’est une question de goût uniquement. Néanmoins le groupe ne passe pas son temps avec ce genre de voix, et contient également une voix plus criée beaucoup plus agréable à mon oreille.
Ajoutés à ça quelques moments de détente très jazzy, et vous obtiendrez un groupe assez classique dans le genre, mais il y a un grand plus, les lyrics sont intelligents, il suffit de lire les paroles de « The Myth of Human progress » pour s’en rendre compte : « Millions of natives slaughtered and raped, instead we’re romanticized versions of our history ». A réserver malgrés tout à ceux qui aiment vraiment beaucoup ce style musical.

War from a harlots mouth
War from a harlots mouth


Clique pour voir la fiche du groupe
nous viennent quand à eux d’Allemagne et ne font pas non plus dans la dentelle, mais ce groupe est certainement un des plus prometteurs du genre en Europe, du moins ce n’est là que mon avis bien entendu.
Leur premier titre sur ce split commence par un hurlement pour ensuite enchainer sur un sing along hurlé : « love is my everlasting war » des plus intenses. Dès la première note ce groupe avait de quoi me plaire: mélangeant parties lourdes à des parties techniques dignes de The dillinger escape plan
The dillinger escape plan


Clique pour voir la fiche du groupe
. Ca va vite, ca rallentit, alternant voix grave et voix criée. Certains passages sont remplis d’émotions d’autres sont carrément jazzy que ce soit dans la construction ou dans le jeu de batterie. Le morceau « Keeping it up » commence par un passage sing along de folie également pour ensuite enchainer sur un break mosh part limite inattendu.
Ce groupe est donc un groupe a surveiller de près, si vous aimez les groupes qui osent mélanger plusieurs styles sans chercher à se coller d’étiquette car c’est bien là leur force à mon sens.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE