Chronique

RADIUS SYSTEM
Escape-Restart

image
Autoproduction



image
Vendredi 19 septembre 2008

En rééditant en 2007 via Several Bleeds Records leur EP Work In Progress, RADIUS SYSTEM s’était bien abstenu de dire qu’il travaillait sur une future bombe. Alors que le EP annonçait une groupe prometteur mais encore trop peu prononcé, ce 8 titres entièrement téléchargeable, où le visuel complète une approche holistique du travail, s’impose déjà comme une œuvre magistrale.

L’évolution entre Work In Progress et Escape/Restart est à couper le souffle. Toujours dans un style mélangeant l’électro et le rock à ambiance, la démarche expérimentale de RADIUS SYSTEM a développé une consistance imposante et une coloration arc-en-ciel.

À bien des égards, on pourrait rapprocher les ambiances soignées et les expérimentations de RADIUS SYSTEM vers des groupes comme SONIC YOUTH, 65DAYSOFSTATIC ou THE GOD MACHINE.

L’utilisation parcimonieuse de l’électronique permet au groupe à la fois de développer ses gammes de couleurs que d’accentuer le caractère pesant et prégnant de ses ambiances.

Escape/Restart s’insinue dans l’esprit et transcende son auditeur. De nombreuses écoutes sont insuffisantes pour déceler toutes les richesses et encore aujourd’hui, cet album se dévoile à moi. La complexité et les détails ne rendent nullement cet album inaccessible. Malgré une rugosité, ce sont les multiples nuances développées dans chaque titre qui emportent l’auditeur. Il n’y a plus qu’à se laisser voguer dans les atmosphères éthérées, mélancoliques et pachydermiques. À volume élevé, Escape/Restart devient une nouvelle expérience revêtant des allures hypnotisantes et envoûtantes.

Il n’y a pas de doute, ce nouvel album des Français de RADIUS SYSTEM est une merveille à qui il ne manque qu’un support et un soutien pour s’imposer aux côtés du succès quelque peu surfait de 65DAYSOFSTATIC. Mieux encore, il ne manque presque rien pour que Escape/Restart rivalise avec le Scenes From The Second Story de THE GOD MACHINE.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE