Chronique

LOCRIAN
Drenched Lands

image
Small Doses / At War With False Noise



image
Vendredi 22 mai 2009

Drenched Lands est le premier album de ce groupe de Chicago, LOCRIAN
LOCRIAN


Clique pour voir la fiche du groupe
qui triture ses expérimentations sonores et électroniques dans les contrées du Dark Ambient au Black Metal depuis 2005.

Cet album commence gentiment. C’est avec une certaine musicalité que Obsolete Elegy In Effluva And Dross introduit le disque avant de céder sa place à une (infra) basse pulsative. Le ciel sombre devient carrément noir. Sur ce rythme cardiaque sinistre, les atmosphères abyssales vont progressivement se superposer et nous submerger.

Au fur et à mesure que les plages se succèdent, l’auditeur s’enfonce de plus en plus dans une nébulosité stridente où la voix sépulcral commence à résonner. (Pensez à KHANATE
KHANATE
Clique pour voir la fiche du groupe
).

Fort heureusement le glas sonne avec Obsolete Elegy In Lost Concrete qui clôture l’album (si on fait abstraction de la plage bonus de 30 minutes). Progressivement mais pas sans dommage, l’auditeur va être ramené à la surface par le biais de nappes plus chaleureuses.

Greyfield Shrines est une plage de 30 minutes qui s’écoute comme un tout. LOCRIAN
LOCRIAN


Clique pour voir la fiche du groupe
l’a ajouté ici en bonus à son album déjà bien traumatisant. Greyfiel Shrines nous emmène plus dans des contrées boisées et froides, d’un temps où le loup régnait en meute sur le brouillard et où nul humain n’aurait osé s’aventurer dans la forêt après minuit. On entend les incantations noires et les esprits torturés, tels des sirènes en pleine mer, tentés d’alpaguer les villageois.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE