Chronique

ANORAK
My Own Haze

image
Manitou Music / Fuck A Duck / Thundering Records



image
Jeudi 17 décembre 2009

Le premier album du groupe d’Amiens, ANORAK
ANORAK
Clique pour voir la fiche du groupe
est sorti initialement mi-2009 et le voilà aujourd’hui en vinyl pour les adorateurs du 33 tours…

Derrière son artwork soigné, qui en dit plus que le nom du groupe, ANORAK
ANORAK
Clique pour voir la fiche du groupe
tente de concilier Chaos et Musique. Ce n’est pas le premier à s’y risquer parmi les brailleurs. CONVERGE
CONVERGE


Clique pour voir la fiche du groupe
, BOTCH
BOTCH


Clique pour voir la fiche du groupe
, KEELHAUL
KEELHAUL
Clique pour voir la fiche du groupe
, LACK
LACK
Clique pour voir la fiche du groupe
, NOSTROMO
NOSTROMO


Clique pour voir la fiche du groupe
ou COALESCE
COALESCE


Clique pour voir la fiche du groupe
, pour ne citer qu’eux, l’ont fait auparavant.

Le disque produit par Axel Wursthorn (CARNIVAL IN COAL
CARNIVAL IN COAL


Clique pour voir la fiche du groupe
, DSK) aux premiers abords rebute un peu. Sur ses 10 titres, ANORAK
ANORAK
Clique pour voir la fiche du groupe
peine à jouer la différence surtout via son chanteur brailleur. Pourtant à force de persistance, My Own Haze s’apprivoise et se dévoile progressivement. Cette difficulté face à la longueur s’estompe peu à peu et les subtilités restées en retrait apparaissent au beau milieu de cette débauche de brutalité entre Métal, Hard Core, Noise et même Grind. Le quatuor français pose des ambiances au milieu de certains breaks pour malgré tout donner un peu de souffle à ce bloc.

Le chant monocorde et hurlé mis en avant, laisse une place minimale aux autres instruments qui doivent donc jouer des coudes pour imposer leurs nuances et variations. Un choix qui contribue à suggérer une ambiance globale oppressante et impure. Ce défaut qui aurait pu finalement pourrir le disque, révèle une particularité, voire une marque de fabrique pour ANORAK
ANORAK
Clique pour voir la fiche du groupe
à celui qui aura la patience de s’enfoncer plus profondément dans leur Chaotique-Hard-Core-Metal-Noisy pour Rock’n’Roller Grindeux.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE