Chronique

RAMMSTEIN
Liebe Ist Für Alle Da

image
Universal



image
Samedi 23 janvier 2010

On avait laissé Rammstein
Rammstein


Clique pour voir la fiche du groupe
en relative mauvaise posture, proche de la séparation suite au peu spectaculaire Rosenrot (2005). C'est donc un Rammstein apparemment gonflé à bloc qui sort son sixième album, Liebe Ist Für Alle Da. Malheureusement, Rammstein
Rammstein


Clique pour voir la fiche du groupe
est devenu un cirque. Juste un spectacle, un truc qu'on va voir pour pouvoir raconter qu'on l'a vu, un peu comme les larmes de Mylène Farmer ou l'ego de Bono. Rammstein
Rammstein


Clique pour voir la fiche du groupe
avait donc besoin d'un nouvel album pour repartir (littéralement) enflamme salles et festivals du monde entier. On aurait juste espéré un peu plus d'effort.

Liebe Ist Für Alle Da est juste un album de Rammstein
Rammstein


Clique pour voir la fiche du groupe
de plus, qui démontre hélas que les excellents trois premiers albums ne seront plus égalés. On a, comme toujours, les morceaux hard classiques (Rammleid, qui reprend des motifs éculés) ou encore Waidmanns Heil et les morceaux à forte influence Depeche Mode
Depeche Mode


Clique pour voir la fiche du groupe
, comme Haifisch ou Pussy, dont je ne suis même plus trop certain du second degré, vu la caractère navrant de l'album. D'un cas comme dans l'autre, c'est du déjà vu, et les trompettes, cordes cinématographiques et autres effets sont simplement répétés d'anciennes occurrences.
Oh, on a quelques plans sympas, comme la rythmique de B******** (oui, ok, ça sonne comme un vieux Korn
Korn


Clique pour voir la fiche du groupe
, mais les gens ont déjà oublié) ou les Edith Piafferies de Fruhling in Paris, mais on peut comprendre pourquoi Rammstein
Rammstein


Clique pour voir la fiche du groupe
n'avait pas de meilleure idée qu'une vidéo classée X pour lancer le buzz : il n'y a rien grand chose de bien intéressant à entendre.

Vraiment dommage, car avant de sombrer dans le grand-guignol, Rammstein
Rammstein


Clique pour voir la fiche du groupe
était un groupe tout à fait décent, avec innovations et talent. Maintenant, c'est juste feux d'artifice et faux pénis. Werchter 2010 va adorer.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Denis
UPDATE : Merci de ne plus me proposer d'albums à écouter, je n'ai malheureusement plus assez de temps à consacrer à cela :( Le reste de la team sa...
UPDATE : Merci de ne plus me proposer d'albums à écouter, je n'ai malheureusement plus assez de temps à consacrer à cela :( Le reste de la team saura certainement en faire meilleur usage... Je danse sur l'architecture depuis plus de dix ans, d'abord pour RifRaf en presse écrite, et puis pour quelques webzines, comme Pinkushion, Psychotoni...
UPDATE : Merci de ne plus me proposer d'albums à écouter, je n'ai malheureusement plus assez de temps à consacrer à cela :( Le reste de la team saura certainement en faire meilleur usage... Je danse sur l'architecture depuis plus de dix ans, d'abord pour RifRaf en presse écrite, et puis pour quelques webzines, comme Pinkushion, Psychotonique et VisualMusic. J'écris des chroniques rock n roll et autres choses sur Un seul critère : il faut que j'...
UPDATE : Merci de ne plus me proposer d'albums à écouter, je n'ai malheureusement plus assez de temps à consacrer à cela :( Le reste de la team saura certainement en faire meilleur usage... Je danse sur l'architecture depuis plus de dix ans, d'abord pour RifRaf en presse écrite, et puis pour quelques webzines, comme Pinkushion, Psychotonique et VisualMusic. J'écris des chroniques rock n roll et autres choses sur Un seul critère : il faut que j'ai envie d'écrire dessus, simplement. Ou encore : Twitter Facebook ...
UPDATE : Merci de ne plus me proposer d'albums à écouter, je n'ai malheureusement plus assez de temps à consacrer à cela :( Le reste de la team saura certainement en faire meilleur usage... Je danse sur l'architecture depuis plus de dix ans, d'abord pour RifRaf en presse écrite, et puis pour quelques webzines, comme Pinkushion, Psychotonique et VisualMusic. J'écris des chroniques rock n roll et autres choses sur Un seul critère : il faut que j'ai envie d'écrire dessus, simplement. Ou encore : Twitter Facebook ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE