Chronique

HUATA
Open The Gates Of Shambhala

image
Throatruiner Records



image
Lundi 19 avril 2010

Infâmes rejetons de ELECTRIC WIZARD
ELECTRIC WIZARD


Clique pour voir la fiche du groupe
, les trois de HUATA
HUATA


Clique pour voir la fiche du groupe
sont aussi occultes que bretons. Après avoir volé les amplis de SUNN O)))
SUNN O)))


Clique pour voir la fiche du groupe
, ils ont commis l’irréparable aux yeux de la sainte morale : un disque incantatoire en l’honneur de Satan.

Open The Gates Of Shambhala est composé de 5 chansons folkloriques pour sorcières dépravées et pervers un peu sourds. Le Stoner Sludgy et Doomesque de HUATA
HUATA


Clique pour voir la fiche du groupe
s’écoute fort, très fort. Le son est crade et lourd tandis que les voix d’outre tombes sont issues des flammes de l’enfer.

Du côté de la pesanteur qui colle, HUATA
HUATA


Clique pour voir la fiche du groupe
n’a pas de kilos à envier à leur maître ELECTRIC WIZARD
ELECTRIC WIZARD


Clique pour voir la fiche du groupe
ni aux autres spécialistes du folklore comme UFOMAMMUT
UFOMAMMUT


Clique pour voir la fiche du groupe
, ORANGE GOBLIN
ORANGE GOBLIN


Clique pour voir la fiche du groupe
ou encore BLACK SABBATH
BLACK SABBATH


Clique pour voir la fiche du groupe
. Point de vue finesse par contre, si le groupe a tout compris pour avoir un son à damner une vierge, il lui manque encore quelques atouts. Des améliorations qui viendront avec le temps pour ces jeunes serviteurs du malin, car c’est en prêchant qu’on devient prêcheur, c’est bien connu.

À ce stade-ci de leur formation, 5 titres c’était le bon format. Plus, HUATA
HUATA


Clique pour voir la fiche du groupe
aurait soulevé quelques lassitudes et perdu durant la cérémonie, plusieurs ouailles parties chercher dépravations plus variées dans d’autres lieux. Certains passages Stoner (Closer Fritzl Syndrom) mériteraient aussi une présence prononcée pour donner quelques reliefs.

Quoiqu’il en soit, c’est une très bonne entrée en la matière que le Puissant Cornu ne bannira pas vers le vieux barbu en robe blanche. Dans ce cas, on garde le disque bien au chaud et l’on attend la prochaine commémoration avec impatience.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
1

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE