Chronique

DEATH ANGEL
Relentless Retribution

image
Nuclear Blast



image
Mercredi 15 septembre 2010

L'année 2010 est bien celle des thrashers. Les habitués de nos chroniques ne s'y tromperont pas. Overkill, Heathen, voire Exodus n'auront pas ménagé leurs pauvres tympans ces derniers mois.

Et bien ceux-ci ne risquent pas de connaître la paix des braves de sitôt. Le nouveau Death Angel risque, en effet, bien de les mettre, à nouveau, à (très) rude épreuve.

Death Angel est un de ces groupes thrash de la issus de Bay area (Californie) qui a marqué de son empreinte le mouvement avec la sortie du légendaire et mythique "The Ultra-Violence" en 1987. A cette époque-là, le groupe surfait sur la vague du succès puisque c'est même Kirk Hammett (Metallica), himself, qui repéra le groupe et produisit sa première démo avec, à la clé, la signature d'un contrat chez Geffen... Les jeunes musiciens (le batteur affichait ...14 balais!!!) avaient, en effet, pas mal de talent à revendre...

Malheureusement, la belle histoire vira au cauchemar lorsque le jeune batteur, Andy Galeon, fut sérieusement blessé dans un accident de bus en 1990. Après trois albums studio, le groupe, bien décidé à ne pas remplacer son batteur par un autre, décida de mettre la clé sous le paillasson en offrant un ultime hommage live à ses fans.

Après onze longues années d'inactivité, l'envie des musicien de retravailler ensemble se concrétisa en 2001 lors d'un concert de soutien à Chuck Billy, le chanteur de Testament alors atteint d'un cancer.

C'est en 2004 que le groupe stigmatisera sa résurrection avec un album (The Art Of Dying) pas foncièrement mauvais mais plutôt accueilli de manière mitigée par le public. A force de travail et d'abnégation, Death Angel est parvenu, au fil du temps, à remonter la pente qui l'avait montré sous son meilleur jour. Après un Killing Season assez réussi en 2008, les thrashers californiens nous délivrent, à n'en point douter, la meilleure livrée depuis leur retour aux affaires.

Et ce n'était pourtant pas gagné d'avance puisque la section rythmique du groupe avait explosé en enregistrant les départs de deux bassistes successifs et du batteur originel Andy Galeon, celui-là même que le groupe refusa de remplacer lors de l'accident de bus survenu en 1990... Les temps changent...

Fort heureusement, le groupe s'est attaché les services d'excellents musiciens pour les remplacer. En faisant appel à Damien Sisson (basse) et Will Carroll (batterie, ex-Machine Head, Vicious Rumors, Scarecrow...), Death Angel a visé juste, offrant même ci et là le zeste de fraîcheur nécessaire à un groupe jouissant d'une telle notoriété...

"Relentless Retribution" ouvre le bal avec tous les honneurs d'un titre qui donne son nom à l'album. C'est vif et bien tranché comme Death Angel a toujours pu le faire.

Certes, la durée de l'album peut apparaître parfois un peu longuette mais cette impression laisse rapidement place à l'intérêt et à la curiosité. Car Death Angel ne se contente pas d'aligner les riffs "suroverdrivés" mais alterne plutôt les ambiances et les rythmes avec une dextérité toujours aussi déconcertante. Ainsi, "Opponents at Sides" mêle mélodie et acharnement tandis que "Claws in so Deep" propose même un passage acoustique des plus réussis.

Le seul petit point noir de cet album restera, sans doute, son côté surproduit. C'est en effet Jason Suecof qui s'en est chargé. Et si le talent du bougre est incontestable, sa propension à vouloir gaver la musique de sonorités superflues peut en énerver certains (dont moi)...

Mais bon, les temps changent...

L'alchimie entre les musiciens est totale avec l'excellent "This Hate" sur lequel on s'aperçoit que le groupe a bien assimilé ses nouvelles composantes. Car le danger d'une masse de tels talents reste l'égocentrisme. Combien de musiciens chevronnés ne tentent-ils pas, dans pareille configuration, de démontrer ce qu'ils savent faire plutôt que de tout simplement jouer de la musique? Ce n'est, fort heureusement, jamais le cas ici où la cohésion semble toujours être le maître-mot de cette formation aussi talentueuse...

Les temps changent, c'est vrai. Mais, comme le bon vin, Death Angel se bonifie avec les années. Et on ne s'étonnera, dès lors, pas de voir passer les Californiens de la scène du Biebob en mai dernier à celle du Trix (5 fois plus grande) à Anvers au mois de novembre prochain. C'est amplement mérité...
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Deby
Mon hobby? La musique, la musique et ...la musique. Ma passion? Le metal, le metal et ...le metal. Sous toutes ses formes de l'AOR au Black. Avec, ce...
Mon hobby? La musique, la musique et ...la musique. Ma passion? Le metal, le metal et ...le metal. Sous toutes ses formes de l'AOR au Black. Avec, cependant, un penchant pour le thrash, le heavy et le death metal. Je joue de la guitare (du calme: niveau débutant :-)). J'aime aussi le foot mais ça on s'en foot... Mon but? Faire partager ma passi...
Mon hobby? La musique, la musique et ...la musique. Ma passion? Le metal, le metal et ...le metal. Sous toutes ses formes de l'AOR au Black. Avec, cependant, un penchant pour le thrash, le heavy et le death metal. Je joue de la guitare (du calme: niveau débutant :-)). J'aime aussi le foot mais ça on s'en foot... Mon but? Faire partager ma passion à tous ceux (et ils sont nombreux!) qui ne la comprennent pas......
Mon hobby? La musique, la musique et ...la musique. Ma passion? Le metal, le metal et ...le metal. Sous toutes ses formes de l'AOR au Black. Avec, cependant, un penchant pour le thrash, le heavy et le death metal. Je joue de la guitare (du calme: niveau débutant :-)). J'aime aussi le foot mais ça on s'en foot... Mon but? Faire partager ma passion à tous ceux (et ils sont nombreux!) qui ne la comprennent pas......
Mon hobby? La musique, la musique et ...la musique. Ma passion? Le metal, le metal et ...le metal. Sous toutes ses formes de l'AOR au Black. Avec, cependant, un penchant pour le thrash, le heavy et le death metal. Je joue de la guitare (du calme: niveau débutant :-)). J'aime aussi le foot mais ça on s'en foot... Mon but? Faire partager ma passion à tous ceux (et ils sont nombreux!) qui ne la comprennent pas......

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE