Chronique

NO ONE IS INNOCENT
Drugstore

image
Naïve



image
Vendredi 14 janvier 2011

NO ONE IS INNOCENT
NO ONE IS INNOCENT


Clique pour voir la fiche du groupe
a connu son succès principal dans les années 90 avec la Peau et Utopia. Après un clash entre les membres du groupe qui abandonnent son chanteur, Kémar Gulbenkian, le nom du groupe réapparaît en 2004, reformé par ce dernier. Coincé dans son passé, NO ONE IS INNOCENT
NO ONE IS INNOCENT


Clique pour voir la fiche du groupe
n’arrive pas à renouveler sa fusion qui reste dans l’ombre de ses heures de gloire.

Aujourd’hui, Kémar s’est beaucoup remis en question et a fait de même avec son travail artistique. Une remise en question qui permet enfin à NO ONE IS INNOCENT
NO ONE IS INNOCENT


Clique pour voir la fiche du groupe
de s’ouvrir à de nouveaux horizons musicaux et de ne plus s’enfermer dans le passé. L’histoire veut qu’il aura fallu une altercation avec Johnny Rotten des SEX PISTOLS
SEX PISTOLS
Clique pour voir la fiche du groupe
pour que NO ONE IS INNOCENT
NO ONE IS INNOCENT


Clique pour voir la fiche du groupe
remette le pied à l’étrier en écrivant le single de l’album, Johnny Rotten, qui clôture le disque. Pour Drugstore, le metal est délaissé au profit d’un rock influencé par les sons des dance floor. Johnny Rotten est le plus efficace, mais aussi le titre qui contient la rage la plus expressive de l’album.

Musicalement, Drugstore est beaucoup plus soft que l’époque à succès de NO ONE IS INNOCENT
NO ONE IS INNOCENT


Clique pour voir la fiche du groupe
. Le rythme est ralenti. La partie Dance Floor et les sons électroniques trouvent une place évidente. Sur le début de l’album, cette position est même trop dominante par la récurrence des sons, ce qui laisse entrevoir une remise en question et une nouvelle orientation musicale encore insuffisamment réfléchie. Trop formatés sur les mêmes idées, les quatre premiers titres du disque nous laissent sur notre faim. La suite est tempérée, aux accents pop reflétant la remise en question de Kémar. Une remise en question qui trouve en réalité toute sa justesse dans les textes de Kémar. Qui Je Suis est par exemple une réflexion personnelle de Kémar sur ses origines qui touche pourtant à l’universalité de l’individu.

Il était temps que NO ONE IS INNOCENT
NO ONE IS INNOCENT


Clique pour voir la fiche du groupe
s’extirpe de son passé. Un procédé salvateur qui ne trouve pas encore toute sa splendeur avec Drugstore. À l’exception de Johnny Rotten, l’album manque encore des titres percutants pour sa forme musicale. Pire même avec le début du disque où NO ONE IS INNOCENT
NO ONE IS INNOCENT


Clique pour voir la fiche du groupe
semble s’être précipité dans l’écriture. Hurry Up (City Boys) laisse entrevoir le potentiel du nouveau NO ONE IS INNOCENT
NO ONE IS INNOCENT


Clique pour voir la fiche du groupe
. Mais il s’inscrit trop dans la linéarité de l’album pour sortir complètement du lot. C’est avant tout au niveau des textes que NO ONE IS INNOCENT
NO ONE IS INNOCENT


Clique pour voir la fiche du groupe
a réussi se renouveau pour son cinquième album.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
4

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE