Chronique

TRAP THEM
Darker Handcraft

image
Deathwish Inc. / Prosthetic Records



image
Mardi 8 mars 2011

Il nous est sûrement arrivé à toutes et à tous de se prendre une correction quand on était enfant de la part de nos parents dont on se souvient. Une correction pour laquelle on ressent encore un sentiment de rancœur, genre la gifle mémorable qu’on devait avoir bien mérité tellement on avait poussé le bouchon un peu loin, mais qui nous reste en travers de la gorge…

Oubliez la pilule que vous ne digérez pas, parce qu’avec le troisième album de TRAP THEM
TRAP THEM


Clique pour voir la fiche du groupe
, vous allez tellement dérouiller sévère, que cet incident ne sera plus qu’un mauvais souvenir très lointain.

Aidé par un gros son forgé des mains de Kurt Ballou (CONVERGE
CONVERGE


Clique pour voir la fiche du groupe
), Darker Handcraft fait pleuvoir les coups. Souffle coupé et terrassé, on ne peut que subir la brutalité et le déchaînement de la bande à Ryan Mckenney. Aucun répit n’est laissé et quand TRAP THEM
TRAP THEM


Clique pour voir la fiche du groupe
ralentit le tempo (Evictionaries, Manic In The Grips) ce n’est pas pour souffler, mais bien pour laisser tomber sa frappe avec encore plus de lourdeur.

Avec tant de débauche, on pourrait croire le groupe est juste bon à tout casser. C’est sans compter sur Drag The Wounds Eternal, un peu avant la fin, qui est là pour nous signifier que TRAP THEM
TRAP THEM


Clique pour voir la fiche du groupe
peut aussi asseoir son autorité et sa présence avec seulement de grands yeux ouverts et menaçants.

Face à tant férocité, la difficulté majeure est de ne pas se laisser aller aux simples extrêmes et de proposer suffisamment de variations pour ne pas lasser sans toutefois ramollir le contenu. TRAP THEM
TRAP THEM


Clique pour voir la fiche du groupe
est passé maître dans l’exercice. Capable de jouer aussi vite et aussi fort qu’un groupe de Grindcore (Saintpeelers, Sovereign Though the Pines), les Américains conservent assez de Hard Core pour mettre en avant leur côté frontal. Les structures sont expéditives, mais plus accessibles que CONVERGE
CONVERGE


Clique pour voir la fiche du groupe
lorsque TRAP THEM
TRAP THEM


Clique pour voir la fiche du groupe
s’amuse à complexifier ces dernières. On l’a vu, le groupe est aussi capable de calmer le jeu sans perdre un iota de violence autour d’une ambiance plus approfondie.

Darker Handcraft est un album de 31 minutes d’agression et de défouloir. Maîtrisé de A à Z, le troisième album de TRAP THEM
TRAP THEM


Clique pour voir la fiche du groupe
est un véritable obus que l’on sent passer. Un pur bonheur masochiste, mais exemplaire !
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE