Chronique

AMPOOLS
Hier, j'étais un autre (demo)

image
Autoproduction



image
Mercredi 11 mai 2005

Hop ! Une petite démo bien sympatoche reçue avant-hier, avec en cadeau un bon pour un burger gratuit au Quick© de Besançon, c'est gentil ! Même si je vais assez rarement au Quick© et encore plus rarement à Besançon, c'est l'intention qui compte ! Ampools, puisque c'est d'eux que je vais vous parler, est un jeune groupe de Besançon justement. Enfin ils sont assez jeunes (18 ans en moyenne) mais jouent ensemble depuis pas mal de temps...

Cette demo est leur toute première demo, et d'après les 5 titres qui sont présentés ici (avec un très bon son, faut le préciser), ils sont capables du pire comme du meilleur. Je m'explique, Ampools pratique un mélange de plusieurs styles à la fois, un genre de mix fusion-screamo qui est parfois surprenant...

La première piste, Hier j'étais un autre, sonne très néo pour commencer, avant d'enchaîner sur un riff metalcore au chant hurlé, puis cette fois sur une fusion au chant rappé, à la Lofofora... Ca fait beaucoup de styles en une petite minute je trouve. C'est une remarque qui s'applique au reste de la demo, la tendance qu'ils ont à enchaîner les différents styles plutôt que réellement se trouver le leur... A choisir celui qui leur va le mieux, je dirais les parties screamo sans hésiter ! Les voix claires chantées ne sont pas désagréables mais y gagneraient franchement à être un peu moins clean, un peu plus rugueuses et agressives ! La voix hurlée, rien à redire, très bien.

La deuxième et troisième pistes suivent à peu près le même schéma, avec un couplet rappé et la suite du morceau oscillant entre screamo et emocore. Nan c'est pas pareil ! Les paroles, écrites en français, parlent de manière générale d'un mal-être intérieur le tout dans un pessimisme assez convenu. Il y a dans ces deux morceaux des parties vraiment chouettes malheureusement un peu trop enveloppées autour de parties clean...

Le 4è morceau, Baudrier, montre enfin l'excellent côté du groupe, comme je le disais en début de cette chronique : SCREAMO ! Morceau rapide, intense dans le couplet, très bien joué et maîtrisé... Le refrain est vraiment bien foutu, dans la veine de cette nouvelle vague de screamo français, citons leurs concitoyens de Gantz, ou encore Metronome Charisma et toute la clique ! Morceau le plus court également, mais si c'est le prix à payer pour ne pas encombrer le morceau de parties rap, c'est tout bénéf. Je dis encore !

La demo s'achève sur Une dernière fois, avec un début (encore une fois...) rappé et la suite du morceau d'un screamo très efficace. Ils maîtrisent vraiment bien ce style, je pense que c'est leur force, mais bon n'étant pas amateur de fusion je ne suis pas très bien placé pour parler de sa qualité, je sais juste que de mon côté j'ai du mal avec la moitié de cette demo à cause de ça. Et pourtant elle a tourné plusieurs fois dans mon Winamp, c'est vraiment plaisant à écouter...

Bref, je suis sûr qu'un peu plus de maturité du groupe et aussi de chacun de ses membres personnellement, pourrait franchement en faire un très bon groupe sur la scène française, à condition de se construire un style personnel au lieu d'enchaîner simplement... Encore un peu jeune donc mais à surveiller de (très) près !

http://www.ampools.fr
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE