Chronique

THE PHANTOM CARRIAGE
New Thing

image
Throatruiner Records



image
Mardi 24 mai 2011


« Et pour Monsieur, Qu'est-ce que ça sera ? »



« Je ne sais pas très bien ... qu'est-ce que vous avez à me proposer de pas trop sucré, ni mollasson ?  J'aimerais quelque chose d'assez costaud, qui déménage, que l'on sent passer »



« Je vois, je dois avoir ce qu'il vous faut. J'ai justement une nouvelle chose. Regardez, vous pouvez aller écouter ou même télécharger gratuitement THE PHANTOM CARRIAGE sur http://throatruinerrecords.bandcamp.com/album/new-thing pour vous faire une idée. Je pense que The Horses Feed Their Brids qui débute le disque devrait vous plaire immédiatement. Cela dépote sérieusement. Ce n'est pas réjouissant du tout, c'est brutal et vous en avez déjà rien que sur ce titre de quoi satisfaire de plus difficile. Un peu de Chaos-core, de l'Emo-Violence, un soupçon de Grind et de Noise-core, ça crie, ça chante et ça tambourine à tout va. »

« Effectivement, c'est une fameuse entrée en la matière. Et tout le disque sera de ce gabarit ? »

« Disons que c'est un peu court. Vous resterez peut-être sur votre faim, mais en tout cas, les oreilles seront bien explosées. Allez, je vous mets un peu de Jazz ? »

« Pourquoi pas... » 

« En route pour Black Rain Falls In Drop, ils ont eu la bonne idée de jouer avec des instruments à vent. Après ça, on se fera un petit intermède manouche avec le théâtral Les Fantômes se Cachent Pour Pleurer »

«  Ah oui, l'accordéon et la batterie qui blaste, ça le fait ! »

« Et un peu de piano mélancolique, ça vous dit ? »

« Vous savez, depuis MY OWN PRIVATE ALASKA, je ne suis plus contraire à ce genre d'instrument dans les musiques bruyantes. »

« Et bien on conclura avec l'énigmatique 16-04-10. C'est encore une belle brochette de décibels avant de vous laisser partir. »

« Et comment vous avez dit que cela s'appelait ? »

« THE PHANTOM CARRIAGE, mon bon monsieur, New Thing. Si vous le désirez il y a une version digisleeve bien plus sympathique que la version virtuelle.»
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
13

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE