Chronique

DIRGE
Elysian Magnetic Fields

image
Division Records



image
Lundi 30 mai 2011

L'aventure de DIRGE
DIRGE


Clique pour voir la fiche du groupe
a débuté en duo, dans un registre proche de GODFLESH
GODFLESH


Clique pour voir la fiche du groupe
, plutôt métal et indus. Progressivement, le duo s'est agrandi et la musique des Français a évolué et gagné en maturité. Depuis 1994, DIRGE
DIRGE


Clique pour voir la fiche du groupe
a réussi à se forger un son. Malgré son expérience et sa longévité, DIRGE
DIRGE


Clique pour voir la fiche du groupe
, reconnu par ses contemporains s'est plutôt fait coiffer au poteau de la célébrité par d'autres groupes Post-Hard-Core.

Ceci explique peut-être le retour à ses origines JESU
JESU


Clique pour voir la fiche du groupe
-esques sur Elysian Magnetic Fields. DIRGE
DIRGE


Clique pour voir la fiche du groupe
a conservé le son massif et dantesque qu'il avait développé et transposé de NEUROSIS
NEUROSIS


Clique pour voir la fiche du groupe
et un peu à contre-pied des tendances, il évite les envolées Post-rockiennes ou trop métallisées. Concentré sur l'essentiel du son, ce sont des titres carrés qui sont gravés dans le granit. Cela ne veut pas pour autant dire que le groupe ne peut s'étendre sur de longues plages qui dépassent les 10 minutes. Une durée qui ne nécessite pas de faire monter la sauce, DIRGE
DIRGE


Clique pour voir la fiche du groupe
ayant plutôt l'habitude d'entrer dans le vif du sujet, mais bien de lacérer, découper et régurgiter inlassablement ce son plombé qui nous oppresse.

Ce retour à ses premiers amours est subtil. Si DIRGE
DIRGE


Clique pour voir la fiche du groupe
a su en conserver une certaine froideur, n'attendez pas des Français une musique mécanique qui symbolise les machines. En effet, les parties Indus sont plus là pour habiller le côté Doom et Sludge du groupe. Elles contribuent à la création de cet univers torturé et prostré.

Derrière ce bourdonnement de guitares et cet assourdissement tiré de la masse, les variations sont nombreuses et diverses. L'apport influencé par Justin Broadrick n'est d'ailleurs pas pour rien à ce jeu copieux de nuances.

Dans cette voie DIRGE
DIRGE


Clique pour voir la fiche du groupe
semble n'avoir plus rien à prouver aux autres. Qu'il reste dans l'ombre ou qu'il soit enfin exposé à la lumière, DIRGE
DIRGE


Clique pour voir la fiche du groupe
clame haut et fort qu'il est ce qu'il est avec Elysian Magnetic Fields. Et si Wings Of Lead Over Dormant Seas, le précédent opus du groupe a eu besoin de temps pour que sa magie opère, il reste en comparaison de cette nouvelle plaque trop convenu et moins personnel. Par conséquent, qu'il reste ce qu'il est et surtout qu'il ne tente plus de suivre les autres. DIRGE
DIRGE


Clique pour voir la fiche du groupe
a tout à gagner à croire en sa propre histoire...
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
7

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE