Chronique

DREAM THEATER
A Dramatic Turn Of Events

image
Roadrunner Records



image
Dimanche 11 septembre 2011

A en croire le titre de son nouvel album, on pourrait supposer que Dream Theater
Dream Theater


Clique pour voir la fiche du groupe
a éprouvé toutes les peines du monde à poursuivre son chemin sans Mike Portnoy, son batteur et membre fondateur, parti après une discorde concernant un éventuel break du groupe.

Il n'en est, fort heureusement, rien! Comme vous pourrez le lire dans l'interview que James LaBrie nous a accordée, le titre de l'album n'a absolument aucun rapport avec les turbulences traversées par le groupe ces derniers mois.

Et au niveau musical, force est de constater que les maîtres du metal progressif n'ont absolument rien perdu de leur savoir-faire.

"A Dramatic Turn Of Events" se révèle être un album de très haute voltige sur lequel Dream Theater
Dream Theater


Clique pour voir la fiche du groupe
a privilégié, cette fois, la mélodie aux côtés parfois bourrin qui figuraient sur les précédents opus du groupe.

Certains crieront certainement au scandale en disant que le son et la production n'ont plus rien à voir avec le metal. Nous rétorquerons à ceux-là que Dream Theater
Dream Theater


Clique pour voir la fiche du groupe
a abandonné l'agressivité facile pour une puissance beaucoup plus subtile.

Certes, le titre d'ouverture, "On The Backs Of Angel", ne donne pas forcément envie de s'enfoncer dans l'aventure tant son format et sa structure sont prévisibles et dispensables. Il y a aussi ce "Build Me Up, Break Me Down" qui tente de réactualiser le son du groupe dans l'unique but de s'attirer le soutien d'une génération plus jeune et plutôt dévouée à Nickelback qu'à la complexité de cette musique subversive qu'a pour habitude de proposer un groupe comme Dream Theater
Dream Theater


Clique pour voir la fiche du groupe
.

Mais hormis ces deux errements, il n'y a rien à jeter dans cet album qui rassemble neuf morceaux au total.

"Lost Not Forgotten" est la véritable entrée en matière grâce à une solide intro au piano suivie d'une montée en puissance stigmatisée par un riff des plus puissants. On y note le retour des samplers mais aussi l'abandon des growls malvenus que Mike Portnoy aurait sans doute voulu coller à ce titre.

Mais ne parlons pas des absents ...car ils ont toujours tort. Mike Mangini, le nouveau batteur, n'exprime pas vraiment l'étendue de son talent sur cet album puisqu'il n'a fait que reproduire les parties de batterie écrite par John Petrucci. Et même s'il s'exécute avec brio, il est bien difficile de lui faire honneur sur cette galette.

En revanche, James LaBrie sort comme le grand vainqueur de ce majestueux opus. Le chanteur de Dream Theater
Dream Theater


Clique pour voir la fiche du groupe
semble avoir retrouvé toutes ses meilleures sensations. Il suffit de se laisser bercer par ses vocalises sur la ballade "This The Life" pour partager, avec lui, un moment d'émotion intense.

Car la musique de Dream Theater
Dream Theater


Clique pour voir la fiche du groupe
ne s'écoute pas seulement, elle se vit surtout. Il suffit de laisser seulement son oreille sur les lignes de "Bridges In The Sky" pour s'envoler vers des contrées aérospaciales encore jamais explorées. Sa longue intro et son magnifique refrain offrent une agréable puissance aux riffs d'un John Petrucci plus efficace que jamais...

Que dire d'"Outcry" et du sublime voyage lyrique offert par un James LaBrie ressuscité.

Le jeu de Jordan Ruddess, le claviériste, est, lui aussi, bien mieux mis en valeur ("Outcry") même si ce dernier aurait pu s'abstenir d'expérimenter les sons électroniques parfois déversés à mauvais escient.

Mais ces quelques petites fautes de goût n'annihile en rien l'oeuvre de DT. "Breaking All Illusions" est la parfaite illustration de la force collective que parvient à démontrer le groupe au travers de ce titre épique d'une douzaine de minutes sur lequel chacun des musiciens parvient, au travers de passages variés et mélodieux, à se mettre en avant sans dénaturer la beauté et le côté captivant de cette cohésion musicale retrouvée. Et là encore, on ne restera pas de marbre à l'écoute des vocalises de James LaBrie...

Une impression qui se poursuit sur le superbe "Beneath The Surface" qui clôt un album de très grande qualité. Dream Theater
Dream Theater


Clique pour voir la fiche du groupe
a voulu prouver qu'il pouvait continuer à exister sans une de ses figures de proue. Mieux que cela, il démontre qu'il dispose d'encore beaucoup plus de forces que d'aucun lui soupçonnait encore...

TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
6
AUTEUR : Deby
Mon hobby? La musique, la musique et ...la musique. Ma passion? Le metal, le metal et ...le metal. Sous toutes ses formes de l'AOR au Black. Avec, ce...
Mon hobby? La musique, la musique et ...la musique. Ma passion? Le metal, le metal et ...le metal. Sous toutes ses formes de l'AOR au Black. Avec, cependant, un penchant pour le thrash, le heavy et le death metal. Je joue de la guitare (du calme: niveau débutant :-)). J'aime aussi le foot mais ça on s'en foot... Mon but? Faire partager ma passi...
Mon hobby? La musique, la musique et ...la musique. Ma passion? Le metal, le metal et ...le metal. Sous toutes ses formes de l'AOR au Black. Avec, cependant, un penchant pour le thrash, le heavy et le death metal. Je joue de la guitare (du calme: niveau débutant :-)). J'aime aussi le foot mais ça on s'en foot... Mon but? Faire partager ma passion à tous ceux (et ils sont nombreux!) qui ne la comprennent pas......
Mon hobby? La musique, la musique et ...la musique. Ma passion? Le metal, le metal et ...le metal. Sous toutes ses formes de l'AOR au Black. Avec, cependant, un penchant pour le thrash, le heavy et le death metal. Je joue de la guitare (du calme: niveau débutant :-)). J'aime aussi le foot mais ça on s'en foot... Mon but? Faire partager ma passion à tous ceux (et ils sont nombreux!) qui ne la comprennent pas......
Mon hobby? La musique, la musique et ...la musique. Ma passion? Le metal, le metal et ...le metal. Sous toutes ses formes de l'AOR au Black. Avec, cependant, un penchant pour le thrash, le heavy et le death metal. Je joue de la guitare (du calme: niveau débutant :-)). J'aime aussi le foot mais ça on s'en foot... Mon but? Faire partager ma passion à tous ceux (et ils sont nombreux!) qui ne la comprennent pas......

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE