Chronique

THE PROPHETS OF ADDICTION
Babylon Boulevard

image
Deadlight Entertainment



image
Vendredi 4 novembre 2011

Version moderne coming from Seattles des NEW YORK DOLLS, THE PROPHETS OF ADDICTION
THE PROPHETS OF ADDICTION


Clique pour voir la fiche du groupe
compte quatre personnalités au background chargé pour former un tout homogène de Glam Punk. Emmené par Leslie Sanders (PRETTY BOY FLOYD
PRETTY BOY FLOYD


Clique pour voir la fiche du groupe
, MARKY RAMONES, TALK CHEAP), le groupe est allé chez Phil Soussan (OZZY OSBOURNE
OZZY OSBOURNE


Clique pour voir la fiche du groupe
, BILLY IDOL
BILLY IDOL


Clique pour voir la fiche du groupe
) et Dave Hills (PERL JAM, AFGHAN WIGS) pour pondre sa première galette.

10 titres honnêtes composent cet album où l'alchimie entre Punk et Glam fait son oeuvre. Peu d'innovations à l'intérieur de Babylon Boulevard, mais beaucoup de maîtrise du sujet. THE PROPHETS OF ADDICTION
THE PROPHETS OF ADDICTION


Clique pour voir la fiche du groupe
propose un album varié mais toujours au taquet. La production est sans doute trop propre pour de véritables Punks des bas-fonds sociaux, mais pour les poufs cloutées de L.A., Babylon Boulevard est une bande-son commercialement exploitable à Hollywood.

Les musiciens font preuve de maturité et leur interprétation de qualité sauve le disque des apparences. Dédié aux amateurs du genre, Babylon Boulevard a de la gueule. Une gueule bariolée de rouge à lèvre et de cheveux laqués, mais l'efficacité et surtout la cohérence qui se dégagent des compositions font de THE PROPHETS OF ADDICTION
THE PROPHETS OF ADDICTION


Clique pour voir la fiche du groupe
, un groupe qui accroche l'oreille.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE