Chronique

H2O
Don't Forget Your Roots

image
Bridge Nine Records



image
Dimanche 27 novembre 2011

Mais fallait-il encore sortir un enième album hommage à la scène punk et hardcore ?

A cette question le groupe de punk-hardcore mélodique H2O
H2O


Clique pour voir la fiche du groupe
répond par "Don't Forget Your Roots", un ensemble de quinze reprises assez fidèles de groupes punk et hardcore aussi variés que Warzone
Warzone
Clique pour voir la fiche du groupe
, The Clash
The Clash
Clique pour voir la fiche du groupe
, Ramones
Ramones
Clique pour voir la fiche du groupe
ou Gorilla Biscuits
Gorilla Biscuits


Clique pour voir la fiche du groupe
, pour ne citer que quelques-uns.

Pour rappel, H2O
H2O


Clique pour voir la fiche du groupe
a depuis sa création en 1995 évolué dans l'ombre des plus grands noms de la scène. En partageant notamment l'affiche avec Social Distortion
Social Distortion


Clique pour voir la fiche du groupe
, Rancid
Rancid


Clique pour voir la fiche du groupe
ou Cro-Mags
Cro-Mags


Clique pour voir la fiche du groupe
, comme en témoignent les copies d'affiches d'époque au dos du CD. Toby Morse, le chanteur a même été le roadie de Sick Of It All
Sick Of It All


Clique pour voir la fiche du groupe
avant de prendre à son tour le micro.
Probablement, "Don't Forget Your Roots" est une façon pour H2O
H2O


Clique pour voir la fiche du groupe
de s'inclure dans le "Family Tree" de la scène Punk-Hardcore.
Mais malheureusement, cette dernière sortie nostalgique n'apporte rien de neuf à un arbre qui depuis quelques temps, n'arrête pas de perdre ses feuilles.

En découvrant cet album qui sent le réchauffé, j'ai envie de dire: "à qui le tour ?". Car a l'instar de Skarhead
Skarhead
Clique pour voir la fiche du groupe
qui vient de sortir chez I Scream Records un album de reprises nostalgiques et sans saveurs, H2O
H2O


Clique pour voir la fiche du groupe
démontre de la même sorte son impuissance en matière de créativité.

Seul point positif, cette compilation permettra aux non-initiés de découvrir quelques pépites des années 80 tels que le splendide morceau "Scard" de Verbal Assault avec ça belle introduction au piano ou le toujours très frais et sautillant "Safe" de Dag Nasty
Dag Nasty


Clique pour voir la fiche du groupe
.

Il est en tout cas fortement conseillé de découvrir ces morceaux en versions originales.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Marc
Marc est un mélomane qui depuis l’achat de sa première cassette de Metallica (le maxi de Wherever I May Roam) n’a jamais cessé de se diriger ve...
Marc est un mélomane qui depuis l’achat de sa première cassette de Metallica (le maxi de Wherever I May Roam) n’a jamais cessé de se diriger vers le rayon Hard Rock de chez Caroline Music. Pendant son adolescence, la lecture de magazines tels que R.A.G.E ou Popular1, sans oublier l'écoute de Rock à Gogo, a fortement agrandi sa passion ...
Marc est un mélomane qui depuis l’achat de sa première cassette de Metallica (le maxi de Wherever I May Roam) n’a jamais cessé de se diriger vers le rayon Hard Rock de chez Caroline Music. Pendant son adolescence, la lecture de magazines tels que R.A.G.E ou Popular1, sans oublier l'écoute de Rock à Gogo, a fortement agrandi sa passion pour la culture et la musique alternative. Les découvertes de Channel Zero et de DV8 furent une autre grosse c...
Marc est un mélomane qui depuis l’achat de sa première cassette de Metallica (le maxi de Wherever I May Roam) n’a jamais cessé de se diriger vers le rayon Hard Rock de chez Caroline Music. Pendant son adolescence, la lecture de magazines tels que R.A.G.E ou Popular1, sans oublier l'écoute de Rock à Gogo, a fortement agrandi sa passion pour la culture et la musique alternative. Les découvertes de Channel Zero et de DV8 furent une autre grosse claque dans son apprentissage et le début d’un intérêt, d’une certaine fierté,...
Marc est un mélomane qui depuis l’achat de sa première cassette de Metallica (le maxi de Wherever I May Roam) n’a jamais cessé de se diriger vers le rayon Hard Rock de chez Caroline Music. Pendant son adolescence, la lecture de magazines tels que R.A.G.E ou Popular1, sans oublier l'écoute de Rock à Gogo, a fortement agrandi sa passion pour la culture et la musique alternative. Les découvertes de Channel Zero et de DV8 furent une autre grosse claque dans son apprentissage et le début d’un intérêt, d’une certaine fierté, pour nos artistes du cru. Après l'obtention de son diplôme en information et de communication, il intègre en 200...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE