Chronique

LOCRIAN
The Clearing

image
Fan Death



image
Jeudi 8 décembre 2011

En 4 actes, LOCRIAN réussit sa pièce maîtresse avec The Clearing. Le groupe originaire de Chicago s'est éloigné des steppes et forêts froides pour s'enfoncer dans une modernité plus urbaine mais surtout plus détaillée.

Toujours et même encore plus qu'auparavant axée sur des climax et des ambiances étirées, la musique de LOCRIAN a gagné en profondeur, sans pour autant perdre de son qualificatif malsain qui lui a valu son accointance avec le Black Metal.

The Clearing est donc à ce jour l'album le plus nuancé de LOCRIAN. Il n'hésite pas à forger ses atmosphères froides, usant du piano, ou d'un jeu de batterie lent et souple, ou encore d'une basse lointaine. Derrière ces 4 titres qui composent l'album, un travail sonore, une construction même, a été étudiée et appliquée pour que le résultat soit à ce point à la hauteur de l'effet.

LOCRIAN superpose ses couches et ses idées. On ne peut que rapprocher ce travail de l'oeuvre drone de EARTH mais aussi à la scène Post-Rock et Post-Metal, ce qui progressivement, tout au moins en apparence tente d'éloigner LOCRIAN de ses racines Black Metal.

En apparence, car LOCRIAN a vite fait après avoir brouillé les pistes d'insuffler une ambiance bien moins contemplative pour revenir sur un cri long et trainant avant de lever le voile du désespoir, laissant apparaître cette vision putride et effrayante que le Black Metal vénère. Quelques gargarismes supplémentaires accolés à ces moments crispants et angoissants viendront parcimonieusement mais judicieusement rappeler ce lien qui unit le groupe à la scène noire.

Tout en prenant certaines distances qui permettent à LOCRIAN de se renouveler dans ses ambiances sombres, le groupe de Chicago a su maintenir ses origines à jour afin de ne pas dénaturer la cohérence de son travail. Un exercice difficile même si en ce qui concerne LOCRIAN tout semble couler naturellement de source. Une évolution sans heurt qui grandit le groupe en pleine maturité.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
6

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE