Chronique

RESISTANCE
To judge and enslave

image
HBR Productions



image
Mercredi 11 avril 2012

Au même titre qu' Aborted, In-quest ou Leng tch'e, force est de constater que Resistance est également devenu l'un des fers de lance de la scène metal belge.



L'intro de ce nouvel album au "doux" nom de "the descent", marque très fortement par son ambiance glauque et musicalement, Resistance suit sa ligne de conduite sur ce nouvel opus bien que celle-ci tend de plus en plus vers le metal dit extrême: sorte de mélange "homogène" entre le black et le death metal voir le brutal death.



Black metal non seulement au niveau des blasts mais également au niveau des riffs qui apportent une froideur certaine à leurs compos. A l'écoute de ce disque, il m'est arrivé plus d'une fois de ressentir des frissons, un peu comme lorsque vous écoutez Emperor d'ailleurs si vous ne ressentez pas l'influence de ce groupe culte à l'écoute d' "Oblivious" et en particulier dans le chant clair, c'est qu'à mon sens vous devez avoir un sérieux problème auditif. D'autres titres ont une ambiance très orientale et on peut penser entre-autre à Nile pour l'inspiration.


Du côté des futs ça tape dur et le moins que l'on puisse dire est que Jonas ne cesse de nous en mettre plein la figure (il officie à l'heure actuelle également au sein de Pro-pain, ndlr). Ses rythmes sont carrés, puissants voir "assassins" que ce soit dans les roulements ou dans les passages physiquement éprouvants.


Xérus a une voix toujours aussi agressive et peut-etre devrait-il songer à délaisser les pig-squeals tant ses autres timbres sont variés et efficaces. A sa "douce" voix s'ajoutent les backings de Shaun, l'un des guitaristes du groupe qui joue/a joué dans des groupes tels Bloodshot ou Dark sensation.


Un bon disque dans l'ensemble, signé une fois de plus par Monsieur Xavier Carrion (Jonathas studio). Cette galette ne s'essouffle pas sur la longueur et ravira plus d'un afficianados du genre.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
3

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE