Chronique

ELIZABETH
Where Vultures Land

image
I For Us Records / Throatruiner Records

Sorti le 04-04-2012


image
Vendredi 11 mai 2012

Le groupe suisse NOSTROMO
NOSTROMO


Clique pour voir la fiche du groupe
avait fait beaucoup de bruit, au sens propre comme au figuré, lorsqu'il est apparu dans la scène Hard-Core. Le rangement de ses instruments, un peu trop vite au goût de beaucoup avait laissé un espace vide. Rien de surprenant en fin de compte de voir Javier Ravela, le chanteur, revenir combler ce trou avec sa nouvelle formation ELIZABETH
ELIZABETH
Clique pour voir la fiche du groupe
.

Clairement ELIZABETH
ELIZABETH
Clique pour voir la fiche du groupe
soutient la comparaison avec NOSTROMO
NOSTROMO


Clique pour voir la fiche du groupe
. Doté d'autant de hargne, ce nouveau groupe s'annonce aussi bruyant que le défunt à son époque. Certes dans un registre un peu différent mais tout aussi Hard-Core. Chez ELIZABETH
ELIZABETH
Clique pour voir la fiche du groupe
, on décèle une influence plus Crust et par conséquent le Hard-Core des Suisses est plus éclaboussé en lorgnant vers un RISE AND FALL
RISE AND FALL


Clique pour voir la fiche du groupe
ou DAGGERS
DAGGERS


Clique pour voir la fiche du groupe
avec qui une tournée fut déjà mise sur pied.

Ce premier EP balance une musique violente et écorchée. ELIZABETH
ELIZABETH
Clique pour voir la fiche du groupe
fait preuve d'intensité tout au long des 8 titres. Jouant avec nos nerfs, le groupe va nous prendre sournoisement à contre-pied avec Sailor's Grave en refusant de jouer la carte de la surenchère tout au long des plages. C'est en particulier à cause de ce titre que ELIZABETH
ELIZABETH
Clique pour voir la fiche du groupe
va trahir son influence majeure pour CONVERGE
CONVERGE


Clique pour voir la fiche du groupe
. Une influence dévoilée qui ouvre trop la comparaison sur le titre suivant, Candles.

Toutefois, à l'inverse du groupe de Boston, les Suisses ne prennent pas le risque de nous perdre dans un jeu multipliant les rythmes et les breaks. ELIZABETH
ELIZABETH
Clique pour voir la fiche du groupe
se contente (si on peut dire) de nervosité et d'urgence. Les titres tournent autour des deux minutes, de quoi envoyer au plus vite la purée.

On se rend vite compte que si ELIZABETH
ELIZABETH
Clique pour voir la fiche du groupe
fait beaucoup de bien à l'écoute, le groupe souffrira ou bénéficiera d'une scène actuellement un peu saturée. Souffrira : parce que cette débauche d'énergie ne garantira pas nécessairement aux Suisses de se démarquer. Bénéficiera : car le style ayant le vent en poupe, cela donnera l'occasion à ELIZABETH
ELIZABETH
Clique pour voir la fiche du groupe
d'être demander et de monter sur scène, lieu sans doute de prédilection pour le groupe qui doit plus spécifiquement y marquer des points !
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE