Chronique

HORSEBACK
Half Blood

image
Relapse Records

http://horseback.bandcamp.com/
Sorti le 21-05-2012


image
Dimanche 6 mai 2012

Horseback refait surface deux ans après The Invisible Mountain et le split avec Pyramids, sorti sur le label Hydra Head en janvier dernier.
Avec la sortie de Half Blood, le projet de Jenks Miller est arrivé à un niveau de métamorphose et de maturité avancé.
Le jeune vocaliste, originaire de North Carolina, n'a rien perdu de sa verve black-métal où sa gorge anormalement encombrée nous berce par ses growls lancinants. Elle guide un ensemble de sept titres à la durée plus mesurée où l'influence southern rock est évidente. Cela offre au mélange doom, drone, black métal habituel, une touche psychédélique rafraîchissante caractérisée par une profonde mélancolie.

Des titres comme Ahriman, Mithras et Arjuna rappellent le Neil Young de Jarmusch (BO de Dead Man), celui-là même qui a profondément influencé Dylan Carlson pour les deux derniers albums de Earth. Sauf que dans le cas de Half Blood, c'est un Neil Young qui aurait décidé de s'associer avec Liturgy pour participer à une session incantatoire, afin de rendre hommage aux esprits bienveillants d'une mythologie inconnue et oubliée.

Half Blood se termine part le triptyque Hallucigenia, trois titres instrumentaux épiques, drones et psychédéliques qui portent très bien leur nom. Le artwork réalisé par l'artiste russe Denis Forkas Kostromitin fait également écho à cette magie et cette mélancolie.
Clairement, l'alchimie que nous réserve ce nouvel album est étincelante et place Horseback parmi les formations undergrounds qui marqueront 2012 de leur empreinte.

TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
2
AUTEUR : Marc
Marc est un mélomane qui depuis l’achat de sa première cassette de Metallica (le maxi de Wherever I May Roam) n’a jamais ces...
Marc est un mélomane qui depuis l’achat de sa première cassette de Metallica (le maxi de Wherever I May Roam) n’a jamais cessé de se diriger vers le rayon Hard Rock de chez Caroline Music. Pendant son adolescence, la lecture de magazines tels que R.A.G.E ou P...
Marc est un mélomane qui depuis l’achat de sa première cassette de Metallica (le maxi de Wherever I May Roam) n’a jamais cessé de se diriger vers le rayon Hard Rock de chez Caroline Music. Pendant son adolescence, la lecture de magazines tels que R.A.G.E ou Popular1, sans oublier l'écoute de Rock à Gogo, a fortement agrandi sa passion pour la culture et la musique alternative. Les découvertes de Channel Zero ...
Marc est un mélomane qui depuis l’achat de sa première cassette de Metallica (le maxi de Wherever I May Roam) n’a jamais cessé de se diriger vers le rayon Hard Rock de chez Caroline Music. Pendant son adolescence, la lecture de magazines tels que R.A.G.E ou Popular1, sans oublier l'écoute de Rock à Gogo, a fortement agrandi sa passion pour la culture et la musique alternative. Les découvertes de Channel Zero et de DV8 furent une autre grosse claque dans son apprentissage et le début d’un intér...
Marc est un mélomane qui depuis l’achat de sa première cassette de Metallica (le maxi de Wherever I May Roam) n’a jamais cessé de se diriger vers le rayon Hard Rock de chez Caroline Music. Pendant son adolescence, la lecture de magazines tels que R.A.G.E ou Popular1, sans oublier l'écoute de Rock à Gogo, a fortement agrandi sa passion pour la culture et la musique alternative. Les découvertes de Channel Zero et de DV8 furent une autre grosse claque dans son apprentissage et le début d’un intérêt, d’une certaine fierté, pour nos artistes du cru. Après l'obtention de son diplôme en information et de com...
A VOIR ENSUITE
CHRONIQUE
03-05-2016

BARDUS - Stella Porta

FRESH
CHRONIQUE
03-05-2016

SIXX:A.M. - Prayers For The Damned (Vol.1)

FRESH
CHRONIQUE
02-05-2016

WORMED - Krighsu

FRESH
REPORTAGE
02-05-2016

Monolord, du doom à l'état brut!

FRESH
REPORTAGE
30-04-2016

Motorpsycho: plus de psycho, moins de motor!

FRESH
CHRONIQUE
29-04-2016

GADGET - The Great Destroyer

FRESH