Chronique

BILLY TALENT
Dead Silence

image
Warner

14 titres
Sorti le 07-09-2012


image
Jeudi 11 octobre 2012

Les Ricains de Billy Talent sont de retour avec un cinquième disque studio. Après leur premier album éponyme sorti en 2003, j'avais été assez déçu par la direction prise par le groupe, qui s'orientait vers une pop-punk trop facile dont le seul objectif semblait être une diffusion sur les ondes de grande écoute. Plus de prise de risque et donc plus de surprise, bref j'avais personnellement déclaré Billy Talent mort et enterré.

Pour la première fois depuis leur tout premier album sorti en 1998 (Watoosh, sorti quand le groupe s'appelait encore Pezz), Billy Talent ont trouvé un titre à leur album. Une façon peut-être de casser la routine dans laquelle ils s'étaient embourbés. Le début de l'album est surprenant, puisque l'intro est une ballade d'un peu plus d'une minute qui rappelle terriblement les pires créations de Green Day (Wake me up when september ends, Boulevard of broken dreams). Même la voix de Ben Kowalewicz (dans cette intro mélangée à celle du guitariste Ian D'Sa), pourtant reconnaissable entre mille, semble calquée sur celle de Billy Joe Armstrong. Mais s'il y a bien une chose qu'on ne peut pas retirer à Billy Talent, c'est leur sens aiguisé du songwriting. Bien que mielleuse, cette intro prend aux tripes et plante l'ambiance tragique dans laquelle va évoluer ce Dead Silence.

Car Billy Talent a toujours su se distinguer de ses semblables par 3 éléments : la voix nasillarde de Ben Kowalewicz, le son de guitare aigu et dissonnant de Ian D'Sa, et l'aspect tragique / dramatique qu'ils parviennent à injecter dans leurs morceaux. Et on est gâtés sur cet album avec des morceaux qui allient à la perfection puissance et profondeur (Crooked Minds, Hanging By A Thread, Don't Count On The Wicked, Cure For The Enemy - bien qu'un peu trop easy-listening-emo par moments - ou l'excellent Dead Silence qui clôture l'album) et d'autres plus directs et légers (le premier single Viking Dead March, Silence Silence et ses rythmes secs qui rappellent The Hives et le survolté Man Alive!). On aurait volontiers pu se passer de trop mielleux Stand Up And Run et Swallowed Up By The Ocean mais bon.

Dans l'ensemble l'album passe comme du petit lait et on sent que le groupe a eu un regain d'inspiration et de motivation. Il faut aussi dire qu'ils ont été aux commandes de cet album de A à Z, puisque c'est Ian D'Sa qui s'est chargé de la production. Une toute bonne surprise de ce début de saison !


Tags : punk rock emo hardcore
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
3
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre ga...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement ent...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
A VOIR ENSUITE
CHRONIQUE
06-05-2016

RAZE THE VOID - Obsolescence

FRESH
CHRONIQUE
06-05-2016

OLDD WVRMS - Ritae

FRESH
CHRONIQUE
04-05-2016

ADEPT - Sleepless

FRESH
CHRONIQUE
03-05-2016

BARDUS - Stella Porta

FRESH
CHRONIQUE
03-05-2016

SIXX:A.M. - Prayers For The Damned (Vol.1)

FRESH
CHRONIQUE
02-05-2016

WORMED - Krighsu

FRESH