Chronique

KONGH
Sole Creation

image
Agonia Records

Sorti le 05-02-2013


image
Jeudi 21 février 2013

Le précédent album des Suédois, Shadows Of The Shapeless, sorti en 2009, m'avait laissé une impression de linéarité. Par conséquent, j'étais impatient d'entendre comment Sole Creation allait s'en sortir afin d'évaluer de ce temps mis à profit par KONGH
KONGH


Clique pour voir la fiche du groupe
pour évoluer.

Très vite à l'écoute de ce nouveau disque découpé en seulement quatre plages, deux changements majeurs deviennent des évidences. Le son d'un part et la variation de l'autre. Au mastering, on retrouve Magnus Lindberg. Difficile de dire précisément si l'évolution sonore vient de lui. L'enregistrement a été confié à Peter Lundin, mais il n'est pas aussi pur que les précédents travaux de Magnus. Par contre, on retrouve une précision qui permet de mettre en avant les différents protagonistes et d'imbriquer plus solidement la dynamique musicale. Sole Creation est donc plus propre que son prédécesseur.

Pour son nouvel album, KONGH
KONGH


Clique pour voir la fiche du groupe
a aussi cherché à se focaliser sur l'évolution de ses plages et à mettre en évidence les mélodies. De fait, Sole Creation offre des Suédois plus inspirés. L'album mélange à part égale et sans distinction particulière un chant profond et guttural avec un chant clair décliné. D'ailleurs avec ce chant plus mélodieux, KONGH
KONGH


Clique pour voir la fiche du groupe
cherche aussi à tirer profit de l'influence de BLACK SABBATH
BLACK SABBATH


Clique pour voir la fiche du groupe
. Il lui donne des accents surnaturels, ralentis et hallucinés.

KONGH
KONGH


Clique pour voir la fiche du groupe
maintient cette lourdeur héritée du Doom. Tempi lents, ponctués d'accélérations légères, KONGH
KONGH


Clique pour voir la fiche du groupe
ne relâche jamais le poids de la puissance même sur les parties les plus aérées vocalement. On peut également retrouver quelques sonorités lourdes empruntées à la scène Post-Core (entendez NEUROSIS
NEUROSIS


Clique pour voir la fiche du groupe
).

Bien que plus entreprenant que par le passé, KONGH
KONGH


Clique pour voir la fiche du groupe
n'arrive toutefois pas à faire complètement décoller son vaisseau. On le sait pesant, mais là ou d'autres parviennent à nous emmener aux cieux, KONGH
KONGH


Clique pour voir la fiche du groupe
peine à galvaniser complètement le public. On y a pourtant cru sur The Portals où il démarre avec l'enthousiasme nécessaire. Malheureusement KONGH
KONGH


Clique pour voir la fiche du groupe
se renferme trop vite dans un besoin rythmique récurrent. Sole Creation dévoile un groupe suédois en progression à qui il n'aura pas manqué grand chose pour renverser l'auditeur.


Tags : Doom Metal / Rock
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
2

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE