Chronique

MEGADETH
Super Collider

image
Universal Music

Sorti le 04-06-2013


image
Vendredi 28 juin 2013

C'est quasi devenu une habitude depuis quelques années, Dave Mustaine nous revient tous les deux ans avec un nouvel album de Megadeth. Après Endgame en 2009, Th1rt3en en 2011, voici Super Collider, le 14 eme album studio de ce mastodonte du thrash metal qu'est Megadeth.

Si en 2012 le groupe fêtait les 20 ans (déjà) de Countdown to Extinction, qui reste encore son plus gros succès commercial à ce jour, en 2013 Megadeth semble avoir pour le moins choisi de s'écarter du thrash metal traditionnel qui était sa marque de fabrique. Car sur Super Collider, on vous le dit d'emblée, il y a du blues (si, si!) et du hard rock, mais pour le thrash on cherche encore.

A 51 ans Dave Mustaine n'a certes plus grand chose à prouver, mais avec cet album, il risque bien de décevoir une bonne partie de ses fans. Si beaucoup aiment voir un groupe évoluer, les fans de Megadeth, eux, vouent un culte à des albums devenus des classiques. On pense ici à Countdown to Extinction, Rust in Peace, Youthanasia ou encore le plus récent United Abominations. Des disques qui comportent tous des titres devenus des hymnes du thrash metal et qui font encore vibrer des salles entières.

Super Collider, tout en étant loin d'être un mauvais album, ne semble comporter aucun morceau d'une telle force. A l'image de sa plage éponyme qui se révèle au final assez banale, Super Collider laisse même un goût amer en bouche, comme un petit quelque chose de trop peu.

Au niveau des instruments on retrouve un Mustaine au chant et au jeu de guitare toujours aussi reconnaissables. Tout en étant beaucoup moins rapide que ce à quoi il nous a habitué, il nous gratifie encore de quelques remontées de manche assez jouissives comme sur "Built For War" ou "Dance In The Train". Une bien maigre consolation, on vous l'accorde.

Là où Megadeth excelle sur ce disque, et c'est un comble, c'est sur cette reprise magistrale de "Cold Sweat" de Thin Lizzy que l'on retrouve à la fin de l'album.

Au final Megadeth nous fourgue un album réalisé en mode pilote automatique qui se laisse écouter mais qui manque cruellement de piment. Une déception pour un groupe tel que Megadeth de qui on est largement en droit d'attendre autre chose.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
2

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE