Chronique

LOADING DATA
Double Disco Animal Style

image
Deadlight Entertainment

Sorti le 19-03-2013


image
Mercredi 3 juillet 2013

Atterrir à Los Angeles chez Alain Johannes et Nick Oliveri durant deux mois pour y enregistrer un album ne se fait pas par hasard. Il est nécessaire d'avoir dans son patrimoine génétique l'héritage de QUEENS OF THE STONE AGE
QUEENS OF THE STONE AGE


Clique pour voir la fiche du groupe
et plus loin encore de KYUSS
KYUSS
Clique pour voir la fiche du groupe
. Forcément le son des guitares de LOADING DATA
LOADING DATA


Clique pour voir la fiche du groupe
rappellera le rock groovy et hypnotique des Américains. Toutefois, transformer les Français en de simples rejetons des reines de l'age de pierre serait un peu réducteur.

D'abord parce que LOADING DATA
LOADING DATA


Clique pour voir la fiche du groupe
est un pionner dans le renouveau du Stoner qui fait actuellement vibrer l'Hexagone. Frenchman, Nevada, son premier album remonte à 2002. Ensuite parce que l'on ne débarque pas chez un homme qui a l'habitude de collaborer avec ses maîtres à penser et chez un ancien pilier de la formation, les deux mains dans les poches en saluant la compagnie avec désinvolture. Il faut un minimum d'audace, d'assurance mais aussi beaucoup de travail qui prouve que l'on est en mesure de posséder une personnalité et une identité propre.

Bien entendu, LOADING DATA
LOADING DATA


Clique pour voir la fiche du groupe
dispose d'un atout particulier. Suave Chavez, dit Patron, chanteur à la voix particulière de la formation. Un timbre chaleureux, mature, profondément rockailleux et naturellement grave comme on les appréciait dans les années 50. De quoi mettre en confiance dès la première écoute. De quoi distinguer la formation dès les premières paroles prononcées.

En trois albums, LOADING DATA
LOADING DATA


Clique pour voir la fiche du groupe
a eu le temps de peaufiner son style. De s'approprier les références et surtout, le plus important, de les renvoyer avec une marque propre. On sait d'où vient le son. On comprend de qui s'est inspiré la formation pour le groove de ses compositions et son côté hypnotisant. Le style impose au groupe d'avoir un jeu rythmique plutôt posé, presque paresseux. Avec tout cela, LOADING DATA
LOADING DATA


Clique pour voir la fiche du groupe
ajoute un certain savoir-faire à mettre en boucle. Tantôt de manière quelque peu convenue, mais toujours avec justesse, tantôt de manière plus audacieuse avec un brin de folie décalée (Round'n'Round, Mezzoven, Teeth & Tongue, Midnight Situation) ou d'humour (Not Gonna Take It, So High).

Sans surprise, l'enregistrement est soigné et Nick Oliveri s'invite sur le disque avec une interprétation hargneuse mais juvénile à côté de la voix de Patron sur Hanging Low.

Après une bonne salve de riffs accrocheuses et de rythmes costauds, LOADING DATA
LOADING DATA


Clique pour voir la fiche du groupe
s'offre un final long et rampant. On My Heart se faufile tel un serpent. Une montée en progression qui bousille le cerveau avant de magnétiser entièrement l'auditeur avec cette répétition qui pourrait tourner à l'infini. La formation offre un petit digestif hongrois en bonus (Palinka) toujours appréciable bien qu'anecdotique et dispensable après la raclée mise juste avant.

Double Disco Animal Style vogue en terrain connu tout en distillant au long des quatorze titres (+ le bonus) une marge de manoeuvres qui permet de reconnaitre qui pilote derrière.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE