Chronique

MARTELEUR
My Anvil Is My Tuning Fork

image
Navalorama Records

Mandaï Distribution
Sorti le 17-09-2013


image
Vendredi 8 novembre 2013

Christophe MARTELEUR, à l'instar de JESUS IS MY SON ou de XAVIER DUBOIS, nous propose une musique en solitaire puisant dans ses racines Noise. L'ancien guitariste de MUTE baptise avec pertinence son style par Noise de Chambre. Et effectivement sa musique, elle s'écoute plutôt dans le confort douillet de son salon ou dans des endroits intimistes que sur des grandes scènes.

Elaborée à partir de loops, de distorsions et d'atmosphères, la musique de MARTELEUR descend dans les tonalités. Constat évident puisque parti d'expérimentations à la basse, il a été séduit par la guitare baritone au timbre caractéristiquement bas.

My Anvil Is My Tuning Fork est le résultat d'un travail souvent remis sur la table depuis 2007. Ce n'est donc pas pour rien que sa musique déclinée en neuf parties sur cette album, prend des tournures plutôt élaborées et se ficelle avec précision.

Les atmosphères empruntées par MARTELEUR sont assez fouillées et diverses. Elles peuvent s'aventurer dans une certaine noirceur ou encore une mélancolie tout en passant par une forme d'onirisme. Parfois il règne même un petit parfum de légèreté. La mélodie est tantôt mise en avant, tantôt elle somnole en arrière plan tout en s’attelant à éviter les dérapages vers une abstraction abrupte.

Seul, il n'est pas évident de proposer une musique consistante. MARTELEUR, grâce à différentes manipulations trouve un dosage entre la musicalité et les détails sonores aventureux. Sa musique se renforce mutuellement de ces deux aspects. Un équilibre qu'il assume esseulé mais qui se partage avec aisance.

Bien que la démarche puisse paraître élitiste, MARTELEUR s'adresse avec beaucoup de simplicité à son auditorat. Comme ce n'est pas par ses textes (la musique est instrumentale) qu'il peut le faire comprendre, il choisit des titres longs où se mêlent fantaisie et humour pour rassurer le curieux.

My Anvil Is My Tuning Fork laisse une impression fort sympathique. MARTELEUR réussit à concilier les moments de détentes où l'on peut se poser tout en nourrissant son âme musicale. Ici pas de heurt ni de mièvrerie. La musique de Christophe est cousue d'un fil fin et soyeux mais solide. Il s'use difficilement avec le temps bien que l’envie de le manipuler avec précaution soit intuitive.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
31

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE