Chronique

POLAR
Shadowed By Vultures

image
At The Deep End Records

11 titres
Sorti le 10-02-2014


image
Mardi 6 mai 2014

Les Anglais de Polar
Polar


Clique pour voir la fiche du groupe
reviennent en ce début d'année avec un second album, deux ans après Iron Lungs. Album sympa, bien accueilli mais pas assez original ou abouti pour sortir du lot. Parce que l'originalité n'est pas un but en soi, un groupe peut très bien devenir légendaire en n'ayant rien inventé du tout, il suffit d'être excellent dans ce qu'on fait.

Au lancement de ce Shadowed By Vultures, je dois vérifier à deux fois : s'agit-il du même Polar
Polar


Clique pour voir la fiche du groupe
? Le son est puissant comme jamais et pour leurs structures, on pourrait croire qu'ils ont mis un point d'honneur à rendre leur musique compréhensible. Ils ne sont pas devenus doux pour autant, leur musique offre même un punch qui n'existait pas sur Iron Lungs. La voix et les basses sont mises en avant, une démarche qui est peut-être marketing mais qui sied parfaitement à la musique jouée aujourd'hui par le groupe. Je souris en pensant à Caliban
Caliban


Clique pour voir la fiche du groupe
qui avait eu à peu près la même démarche après son tout premier EP, excellent mais difficile d'accès pour le grand public. J'espère juste qu'ils ne sombreront pas dans les mêmes dérives que le groupe allemand.

La voix d'Adam Woodford est toujours criée mais par moments, s'offre le luxe d'accompagner la mélodie, un choix cohérent si le groupe voulait garder son côté agressif mais ajouter un brin de musicalité. Au fur et à mesure que les morceaux s'enchaînent et que les refrains se gravent dans ma mémoire dès la première écoute, je me dis que chaque piste est meilleure que la précédente - mis à part Before The Storm sur laquelle Adam Woodford laisse son micro à la chanteuse Ellie Price pour une ballade ennuyeuse et peu inspirée. Heureusement, cet interlude dispensable se laisse vite oublier grâce à la bombe intersidérale Mountain Throne qui suit. Les premières notes plus calmes qui rappellent Being As An Ocean
Being As An Ocean


Clique pour voir la fiche du groupe
évoluent vers un véritable hymne, assurément la perle de cet album soutenu par un passage mosh fabuleux au milieu du morceau.

Au contraire de certains albums, les Anglais durcissent le ton sur les dernières pistes, le temps d'un dernier interlude et ils frappent le coup de grâce avec Create et Our Legacy, qui clôturent donc l'album avec une rage identique aux premières minutes de ce Shadowed By Vultures. Un album dans lequel presque rien n'est à jeter, même l'interlude que je critiquais devient acceptable entouré de telles réussites. Des morceaux comme Vipers ou Blood Lines sont de gros tubes potentiels et méritent autant que les singles du groupe déjà sortis d'être mis en avant. L'album de la révélation pour Polar
Polar


Clique pour voir la fiche du groupe
, tellement abouti et imparable qu'ils auront sans doute du mal à confirmer cet exploit...


Tags : uk modern hardcore
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE