Chronique

FALLUJAH
The Flesh Prevails

image
Unique Leader

9 titres - 41 minutes
Sorti le 25-07-2014


image
Mercredi 15 octobre 2014

Parmi les jeunes pousses du label référence Unique Leader Records, les Friscains de Fallujah
Fallujah


Clique pour voir la fiche du groupe
s’étaient fait remarquer l’année dernière avec leur Nomadic EP : sonnant beaucoup plus Death progressif que son premier album The Harvest Wombs (lui-même allant bien au-delà du Deathcore de leur première démo) , il laissait apercevoir un groupe en pleine possessions de ses moyens, et à même de faire baver les fans de Cynic
Cynic


Clique pour voir la fiche du groupe
, Exivious
Exivious


Clique pour voir la fiche du groupe
, Anata, voire même de sonorités plus brutales à la Origin
Origin


Clique pour voir la fiche du groupe
ou The Faceless
The Faceless


Clique pour voir la fiche du groupe
.

Sur The Flesh Prevails, Fallujah
Fallujah


Clique pour voir la fiche du groupe
a accentué le trait soyeux tracé sur le Nomadic EP. Plus mélodiques, plus aériennes, tout en gardant des parties plus agressives, les chansons accrochent immédiatement, et restent tête. Naviguant toujours entre des eaux atmosphériques ou plus techniques, parfois inspiré par le Jazz, Fallujah
Fallujah


Clique pour voir la fiche du groupe
possède indiscutablement « son » son. Surtout, le groupe expose un songwritting hyper inspiré, bourré d’émotions, et laissant transpirer ce que l’on appellerait presque une progression narrative.

Mais loin d’être élitiste, Fallujah
Fallujah


Clique pour voir la fiche du groupe
réutilise quelques éléments connus, comme ce mélange de grâce et de brutalité sur Starlit Path en introduction. Puis, deux morceaux tiennent une place particulière. Carved From Stone dévoile un groupe artiste de la chose rythmique, tandis que Saphhire fait appel à des mélodies imparables. Les deux morceaux se font écho dans la structure de l’album où surnagent quelques expérimentations : si certaines donnent parfois l’impression d’avoir été rajoutées par-dessus une musique composée longtemps au préalable, elles restent la plupart du temps des plus réussies. Ainsi, la participation de Roniit Alkayam et sa voix "dark pop", pour des lignes de chant inspirées sur le morceau éponyme, Levitation, et Alone With You, qui contrastent avec le chant relativement monotone de Alex Hoffman sur le reste de l’album. On notera également le final sur Chemical cave, quasi instrumental où le chant se voit presque remplacé par la mélodie instrumentale.

Dommage cependant que quelques plans évoquent de vagues souvenirs d’albums plus connus (cf. les groupes pré-cités), et que la batterie sonne aussi stéréotypée, en probable reliquat de l’héritage Deathcore du groupe. Un défaut qui n’est pas à l’image de la production dans son ensemble, ou plutôt du mix : éclatant, il réserve à chaque instrument une place de choix.

Majestueux, et doté d’une vraie personnalité, The Flesh Prevails souffle une brise bien fraîche dans la jungle si saturée du Death technique. Malgré quelques imperfections, Fallujah
Fallujah


Clique pour voir la fiche du groupe
réintroduit une âme dans ce terrain hostile, et produit une expérience finalement assez rare.


Tags : death, technique, faceless, decrepit, origin, cynic, anata, exivious,
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE