Chronique

RANCID
Honor Is All We Know

image
Epitaph Records

Sorti le 27-10-2014


image
Lundi 16 février 2015

Rancid
Rancid


Clique pour voir la fiche du groupe
, cette putain de légende. Je garderai toujours pour ce groupe une place spéciale dans mon petit coeur de jeune punkyboy nostalgique, les découvrant en pleine explosion de leur succès avec les albums Let's Go et ...And Out Come The Wolves en 1994 et 1996. Bénéficiant à cette époque d'une diffusion plutôt fréquente pour le genre sur MTV grâce à leurs tubes Salvation, Roots Radicals et Ruby Soho, ils permettaient surtout d'embarquer vers une scène punk plus crade et moins recommandable, comme s'ils avaient simplement servi de pont entre le mainstream et la sphère underground, sans jamais vouloir la quitter malgré tout.

Et effectivement, ils semblent avoir bien gardé les pieds sur terre, car à l'inverse de groupes similaires qui ont plutôt mal géré la baisse de leur succès, Rancid a toujours gardé le rythme, certes un peu ralenti ces dernières années, de nous fournir des albums rudement cohérents par rapport à ce qu'ils ont toujours fait. Mention spéciale pour leur deuxième self-titled, sorti en 2000, sulfureuse plaque punk-rock aux relents hardcore bien torchés.

Alors quinze ans plus tard et plus de cinq ans après Let The Dominoes Fall, on constate rapidement que Rancid est resté le même, et est resté punk. Même dans la voix, plus fausse aux sonorités "vieux punk bourré" qu'auparavant. Comme si Tim Armstrong avait définitivement abandonné l'idée de vouloir chanter juste un jour. Le groupe n'a pas non plus tenté de se réinventer totalement et de partir sur un terrain qu'il ne connaissait pas. Musicalement, cet album aurait sortir il y a quinze ans et il aurait été parfaitement à sa place. A coups de "oï oï oï", Raise Your Fist en est le meilleur exemple.

Honor Is All We Know ne nous réserve aucune surprise mais, du coup, ne déçoit pas non plus. C'est plus une façon de fournir aux fans éternels du groupe une nouvelle plaque, histoire de prouver qu'ils font encore partie du paysage. Il est loin d'être indispensable dans la discographie du groupe mais passe plutôt bien. Le groupe sait toujours comment écrire des tubes qui restent en tête après une seule écoute.


Tags : Punk
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE