Chronique

DEVIL'S TRAIN
II

image
earMusic

Sorti le 26-01-2015


image
Samedi 24 janvier 2015

Lourd, puissant et calibré à la perfection, ce second album du combo grec Devil's Train
Devil's Train
Clique pour voir la fiche du groupe
est tout simplement un réel petit bijou en matière de Hard Rock. S'appuyant à nouveau sur des compositions au groove calculé et plus qu'entraînant, le groupe confirme ici tout le bien qu'on avait pensé de son premier opus voici presque trois ans.

Toujours emmené par R.D. Liapakis et Laki Ragazas au chant et à la guitare, le combo est toujours brillamment complété par le Finlandais Jari Kainulainen à la basse et par l'Allemand Jörg Michael à la batterie, tous deux connus pour avoir officié dans Stratovarius
Stratovarius


Clique pour voir la fiche du groupe
.

Sans forcément amener un vent neuf dans le style auquel ils s'attaquent, les quatre musiciens jouent juste et tapent là où il faut. Les riffs se font tranchant sans pour autant tomber dans l'exagération. Magistrale, la voix de R.D. Liapakis s'installe de son côté dans la lignée des grandes voix qui ont donné ses lettres de noblesse au Hard Rock durant ces dernières décennies. En gros, la recette de Devil's Train
Devil's Train
Clique pour voir la fiche du groupe
est simple, mais fonctionne toujours aussi bien! Que demander de plus?

Et si on appréciera les morceaux estampillés 100% Devil's Train
Devil's Train
Clique pour voir la fiche du groupe
, le groupe nous balance également sur ce disque deux énormes reprises qui sont tout simplement de magnifiques hommages à deux mastodontes du rock.

En dépoussiérant un "Born to be wild" auquel ils ont juste rajouté une dose de testostérone un peu plus fraîche, les membres de Devil's Train
Devil's Train
Clique pour voir la fiche du groupe
nous rappellent ô combien cet hymne composé en 1968 par Steppenwolf reste immortel et invite toujours autant à prendre la route! Ce titre, qui a fait et fait encore battre le cœur et vrombir le moteur de milliers de bikers, est sans aucun doute l'un des morceaux qui incarne le mieux l'esprit de liberté qu'insuffle cette musique.

Et en guise de conclusion, nos loustiques s'attaquent à l'un des titres phares du répertoire de Led Zeppelin. Un brin accélérée par rapport à l'originale, cette version qu'ils nous offrent de "Immigrant Song" met un terme d'une bien belle manière à cet album qui s'écoutera sans aucun effort particulier.

Et vous verrez, vous risquerez même de vous le repasser en boucle quelques fois en allant au boulot!
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE