Chronique

RESISTANCE
The Seeds Within

image
Pavement Entertainment

10 titres
Sorti le 10-11-2014


image
Samedi 24 janvier 2015

Finalement sorti en fin d’année 2014 chez Pavement Entertainment , The Seeds Within arrive comme pour fêter les dix années d’activité de Resistance, dont c’est enfin le retour. Dix années marquées par une certaine évolution dans le style pratiqué par les belges, d’abord plutôt dirigé vers le Hardcore, mais ensuite beaucoup plus tourné vers le Death, voire le Black, notamment depuis son quatrième album (To Judge and Enslave, sorti en 2012).

Reprenant les mêmes armes qu’à l’époque, Resistance bastonne dur, entre accélérations typiques (The Underworld) et nombreux blasts que viennent compenser de fameux breaks (Cross the River, Apocalypse, ou Diabolical Obsession), rappelant en cela les origines du groupe. Mais surtout, cet album est bien plus noir que ses prédécesseurs. Une couleur que l’on retrouve au niveau des guitares, puissantes, lourdes, et du double chant assuré par Shaun et Xerius, entre growls profonds et cris glaçants (The Gift To Inherit).

Un contenu convainquant, cohérent et accrocheur (Darkness Arise et ses choeurs), doté en outre d’une production hyper léchée, qui met bien en valeur le propos déchaîné éructé par le groupe. Dommage cependant de constater une certaine répétition des schémas au fil de l’album (Omen, qui n’en reste pas moins hyper efficace), voire quelques plans assez classiques pour le genre (les riffs de Purgatory).

Reste qu’on salue sans problème l’effort technique porté par le groupe le reste du temps (le solo du morceau titre, par ailleurs très réussi, devrait rester en tête !), ou les efforts visant à varier un peu le contenu comme sur la clôture de l’album (Antithesis), avec ses mélodies tout en contraste : un effet pas si désagréable que cela, bien au contraire.

Resistance garde le cap amorcé sur To Judge and Enslave mais accentue ses qualités Death et Black pour en sortir un nectar sombre aussi violent que cohérent. The Seeds Within est un bel album, réussi, qui devrait permettre à Resistance de s’affirmer encore un peu plus en Belgique, et surtout ailleurs…


Tags : death metal deathcore metal Belgium noir
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
36

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE