Chronique

NIGHTWISH
Endless Forms Most Beautiful

image
Nuclear Blast

11 titres - 79 minutes
Sorti le 31-03-2015


image
Mardi 7 avril 2015

L'histoire de Nightwish n'est pas un fleuve tranquille depuis quelques années : le départ de leur célèbre front-woman Tarja, l'arrivée d'Anette Olzon accompagnée d'un album moyen (Dark Passion Play) avant de sortir leur plus beau chef-d'oeuvre avec Imaginaerum suivi du départ inattendu de leur chanteuse au milieu de la tournée mondiale et remplacée au pied levé par Floor Janson (chanteuse de ReVamp) pour sortir un magnifique DVD live enregistré au Wacken 2013 devant 82000 personnes. Et maintenant, mars 2015, ce nouveau disque appelé Endless Forms Most Beautiful. A noter également leur nouveau batteur et l'arrivée officielle dans le groupe de Troy Donockley (instruments à vent). Cela fait beaucoup de changements et Floor est d'autant plus connue pour chanter dans un registre différent d'Anette. Un retour aux sources ? Une étonnante continuité à Imaginaerum ? Un nouveau départ ? Le suspense battait son plein jusqu'ici !

Le premier morceau, Shudder Before The Beautiful, est très étonnant puisque l'introduction ressemble énormément à Dark Chest Of Wonders... Nightwish fait du plagiat de Nightwish ?! Attendons de voir la suite mais ce n'est pas glorieux. Si ce n'est un duo de solo guitare / claviers, pas grand chose à se mettre sous la dent. Ca ira certainement mieux avec le second titre, Weak Fantasy. Un mélange intéressant entre le Nightwish old-school power metal et le new-school plus mélodique.

Avec Elan, découvert via un clip quelques semaines avant la sortie du disque, le groupe ne prend toujours pas son envol sur cette nouvelle galette. Une mélodie typée celtique à la flûte copiée d'I Want My Tears Back et trop monotone. On s'ennuie déjà.

Les choses vont en partie s'améliorer avec Yours Is An Empty Hope malgré un nouveau gros copié-collé de Dark Chest Of Wonders presque note pour note pendant près d'une minute. La partie qui suit sera plus innovante : un tempo très rapide, beaucoup d'instrumental et une voix très énergique de Floor comme on ne l'espérait plus. Enfin le décollage espéré ?! En quelque sorte oui. Our Decades In The Sun est une magnifique balade dans laquelle Floor Jansen est tout simplement épatante et met une vraie fessée à Anette niveau coffre. My Walden est un titre qui aurait pu se trouver sur Imagenaerum sans problème (merci Troy!).

Endless Forms Most Beautiful, qui a donné son titre à l'album, est la chanson la plus novatrice sur ce disque. Un refrain qui reste bien en tête et qui fera des merveilles en live. Ca passe comme dans du beurre. Et on reste sur son doux nuage avec Edema Ruh avec son intro au clavier qui n'aurait pas fait tache sur Dark Passion Play.

On attaque déjà les 3 dernières pistes (35 minutes ensemble). Alpenglow est malheureusement unique dans son genre par rapport aux autres morceaux. Heavy à souhait, rapide, accrocheur de la première à la dernière seconde. On n'aurait pas craché sur 1 ou 2 autres du même style à la place d'auto-plagiats. Pensant qu'on serait peut-être fatigués, c'est ici que le groupe a décidé de nous mettre leur habituel morceau acoustique : The Eyes Of Sharbat Gula. C'est beau, doux à écouter mais 6 minutes, c'est un peu longuet.

Et, enfin, pour conclure, un morceau modestement appelé The Greatest Show On Earth qui long de 24 minutes et subdivisés en 4 parties, retrace l'évolution de la vie sur la Terre. Et on peut le dire, sans parler par ailleurs de meilleur morceau du groupe : c'est une pure merveille signée évidemment Tuomas, véritable chef d'orchestre du groupe finlandais.

Cet album était une grande énigme vu les péripéties vécues par le groupe dernièrement. Et vu la qualité d'Imaginaerum, il était très dure d'avoir mieux. Sans pour autant être mauvais, Endless Forms Most Beautiful ne restera pas dans les anales. Des gros plagiats d'anciens titres incompréhensibles, quelques morceaux monotones et sans éclat. Si dans son ensemble il tient la route, il est dure de prendre quelques morceaux à part.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
1

► COMMENTAIRES

ANTONY1990 - 22-10-2016, 06:14
Bonjour Pierre,

Superbe chronique de l'album "Endless Forms Most Beautiful" de Nightwish.
Néanmoins, quelques petites (légères) précisions:

1. "Shudder Before The Beautiful": Est éffectivement un copié/collé pour l'intro de "Dark Chest Of Wonders", mais au millieu du titre, as tu entendu le début de "Storytime"?!

2. "Youres Is Are Empty Hope:

2. "Alpenglow" est malheureusement unique dans son genre par rapport aux autres morceaux: Aucuns soucis avec sa, mais encore une fois n'as tu rien remarqué lors de l'écoute de l'introduction du titre? Si je te dis qu'une fois de plus, Nightwish s'est auto-plagié en reprenant le début de "Ever Dream"?!

La seule chanson qui pour moi étant unique en son genre est "The Greatest Show On Earth", pas de réentendu niveau sample d'un ou plusieurs titres anciens du groupe.
Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE