Chronique

WHITESNAKE
The Purple Album

image
Frontiers Music

Sorti le 15-05-2015


image
Mercredi 27 mai 2015

Faut-il encore présenter Whitesnake
Whitesnake


Clique pour voir la fiche du groupe
? Non, ou alors seulement pour celles et ceux qui ont hiberné durant ces 40 dernières années! Emmené depuis 1978 par l'infatigable David Coverdale, Whitesnake
Whitesnake


Clique pour voir la fiche du groupe
nous revient avec The Purple Album, une douzième plaque, synonyme de boucle pour le frontman anglais, car avec ce nouvel opus, c'est au commencement de sa longue carrière que revient Coverdale.

Petit flash-back: en 1973, cinq ans avant la création de Whitesnake
Whitesnake


Clique pour voir la fiche du groupe
, David Coverdale, alors totalement inconnu, est choisi par les membres de Deep Purple
Deep Purple


Clique pour voir la fiche du groupe
pour remplacer Ian Gillan. S'en suivront alors trois albums durant sa période "purpulienne": Burn (1974), Stormbringer (1974) et Come Taste The Band (1975).

En 1976, Deep Purple
Deep Purple


Clique pour voir la fiche du groupe
se sépare et en 1978 David Coverdale crée Whitesnake
Whitesnake


Clique pour voir la fiche du groupe
. Le reste de l'histoire, c'est qu'en près de 40 ans de carrière, Whitesnake
Whitesnake


Clique pour voir la fiche du groupe
et son frontman se sont installés dans le paysage mondial du Hard Rock et du Heavy Metal et y sont devenus des références, voire même mieux: des classiques.

Bref, avec The Purple Album, Whitesnake
Whitesnake


Clique pour voir la fiche du groupe
reprend seize chansons tirées des trois albums de Deep Purple
Deep Purple


Clique pour voir la fiche du groupe
qui sont sortis durant le passage de Coverdale dans la cylindrée anglaise. Et si à première vue on pourrait penser que le chanteur à la crinière blonde se contente ici de livrer un album comprenant de pâles covers, en réalité, The Purple Album se révèle être un réel album avec du caractère et une patte bien particulière.

Car même si les morceaux sont ceux composés par Deep Purple
Deep Purple


Clique pour voir la fiche du groupe
, David Coverdale et ses musiciens se les sont réappropriés d'une très belle manière sans pour autant dénaturer l'oeuvre originale. En plus de fournir ici un album qui, au final, s'avère être des plus complet, David Coverdale nous permet également de (re)découvrir des albums qui, à l'exception de certains de leurs morceaux, ont malheureusement souvent été laissés derrière des Deep Purple In Rock, Fireball et autre Machine Head.

Et pourtant, ces trois albums que sont Burn, Stormbringer et Come Taste The Band comportent leur petit lot de perles. On pense ici par exemple au très doux "You Keep On Moving" (Come Taste The Band), au magistral "Mistreated" (Burn) dont l'interprétation de Ronnie James Dio
Dio
Clique pour voir la fiche du groupe
est sans doute plus connue que l'originale ou encore à "Soldier Of Fortune" (Stormbringer) dont la version se fait ici plus douce que l'originale.

Au final, tant dans le choix des morceaux que dans leur interprétation, David Coverdale cloue le bec à celles et ceux qui pensaient que cet album n'était q'un simple disque de reprises. Avec son énergie légendaire (et il n'en manque toujours pas), le frontman de 63 ans a même redoublé d'effort pour que ce disque soit le plus parfait possible. Et force est de constater que le pari est une nouvelle fois plus que réussi.

TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE