Chronique

VALVE
Apnée

image
Poutrage Records / Dingleberry Records / Old Town Bicyclette records / Opposing Music / Itai Itai Records / Fall Into Void Records

Sorti le 16-07-2015


image
Jeudi 23 juillet 2015

Nous avions laissé ce groupe de Sludge-Post-Hard-Core à ses promesses avec un premier EP autoproduit en 2012. Nous retrouvons VALVE
VALVE


Clique pour voir la fiche du groupe
qui confirme nos attentes avec son premier album, Apnée, sorti, cette fois, sur un paquet de labels parfois obscurs.

Avec son côté pesant toujours aussi présent, la musique des Parisiens gagne en profondeur et en maturité. Cette bonne volonté qui avait marqué les esprits 3 ans plutôt, porte ses fruits puisque VALVE
VALVE


Clique pour voir la fiche du groupe
offre un album composé de 5 titres lourds et aboutis.

Les accents Rock et Stoner sont relégués aux oubliettes, permettant ainsi à la formation de signer un disque tout aussi dense que noir. VALVE
VALVE


Clique pour voir la fiche du groupe
a choisi manifestement d'asphyxier son auditeur.

Bien que le style de ses compositions restent assez convenus, VALVE
VALVE


Clique pour voir la fiche du groupe
est maintenant en mesure d'écrire des titres concis ou qui s'étirent. Le groupe se paie même un tranche malsaine qui avoisine les 13 minutes avec Une Carcasse Vide de Vie Et de Sens.

En se centrant quelque peu, VALVE
VALVE


Clique pour voir la fiche du groupe
échappent aux travers qui entachaient encore la formation avec son premier disque. Le chant n'est plus que hargne, bien que parfois trop présent et ne laissant pas toujours s'exprimer suffisamment les ambiances lourdes.

Le groupe apprécie toujours autant casser certaines dynamiques mais étant plus sobre et précis dans ses intentions, c'est pour plus d'explosivité.

VALVE
VALVE


Clique pour voir la fiche du groupe
signe donc un premier album en mesure de convaincre et qui devrait ouvrir des portes bien méritées aux Français.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE