Chronique

DESERTED FEAR
Dead Shores Rising

image
Century Media

13 pistes - 44 minutes
Sorti le 27-01-2017


image
Samedi 22 avril 2017

Pas forcément très connu au-delà de ses frontières germaniques, Deserted Fear
Deserted Fear


Clique pour voir la fiche du groupe
sort pourtant avec Dead Shores Rising son troisième album déjà. Un album a priori toujours annoncé dans cette veine old school qui lui va bien, celle qui rappelle le Death européen groovy à la Entombed
Entombed


Clique pour voir la fiche du groupe
davantage que le Death US imposant style Immolation
Immolation


Clique pour voir la fiche du groupe
.

Ainsi, quitte à bombarder le groupe de références, on pourrait aussi citer leurs compatriotes de Revel in Flesh
Revel in Flesh


Clique pour voir la fiche du groupe
, voire aller chercher jusqu’à At The Gates
At The Gates


Clique pour voir la fiche du groupe
et Dismember si l’on voulait encore mieux situer le style pratiqué par Deserted Fear
Deserted Fear


Clique pour voir la fiche du groupe
sur ce nouvel album. Sans toutefois signifier que le groupe n’a pas développé son propre son ! Mieux, il continue de polir son Death, écrasant et accrocheur, à l’instar de ce qu’il avait déjà commencé sur Kingdom of Worms, moins brut et déchiré que ses débuts.

Mixé et masterisé par Dan Swano (Edge of Sanity... tiens tiens...), Dead Shores Rising se voit ainsi doté d’un son moderne, croquant, mettant en valeur les mélodies entraînantes écrites par un groupe qui affirme de plus en plus un songwriting efficace. De quoi assurer une écoute plutôt enthousiasmante des premiers morceaux, bien balancés entre mélodies et agressivité.

Mais à mesure que l’on progresse dans l’écoute de l’album, on se rend compte que, malgré ces moments somme toute bien épiques, le schéma proposé par Deserted Fear
Deserted Fear


Clique pour voir la fiche du groupe
peine à s’agrandir, et offre finalement trop peu de variété. Citons par exemple The Edge of Insanity ou Corrosion of Souls, qui demeurent totalement interchangeables.

Ainsi, Deserted Fear
Deserted Fear


Clique pour voir la fiche du groupe
continue son petit bonhomme de chemin à travers la forêt Death Metal et parvient à tracer une route efficace, plutôt agréable à suivre, mais manquant cruellement de renouvellements. Un écueil qui pénalise forcément un groupe évoluant dans les sphères encombrées du Death, et qui lui fournira un beau défi à relever pour l’album numéro quatre !



Tags : Death, Swano, Old school
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE