Chronique

CLOSET DISCO QUEEN
Sexy Audio Deviance For Punk Bums

image
Crazysane Records / Division Records / unquiet records

Sorti le 07-04-2017


image
Mardi 16 mai 2017

Derrière CLOSET DISCO QUEEN, on retrouve deux comparses qui ont déjà pas mal bourlingué ensemble, Luc Hess à la batterie et Jona Nido à la guitare.

Si avec THE OCEAN, les deux musiciens faisaient partie d'un groupe plutôt bien fourni en membres, avec COILGUNS, leur projet partagé avec LOUIS JUCKER, ils nous avaient déjà habitués à un concept plus minimaliste.

On récupère donc le duo, toujours mu par une volonté de jouer avec le volume réglé sur 11, mais plus calme malgré tout et dans une version instrumentale. Avec cet étrange titre, Sexy Audio Deviance For Punk Bums, CLOSET DISCO QUEEN propose 3 compositions pour entrer dans son nouveau monde.

Quelque part entre DON CABALLERO et BARONESS, le duo helvète s'en est remis à Magnus Lindberg (CULT OF LUNA) pour le mastering tandis que l'enregistrement s'est fait à domicile.

Le passage par Magnus Lindberg se fait malgré tout entendre. Là où d'habitude Jona Nido jure par un besoin d'urgence dans le travail studio, le Suédois a apporté de la rondeur et de la propreté.

Paradoxalement à ce degré de finitions, les titres proposés laissent une impression d'inachèvement. A plusieurs reprises, CLOSET DISCO QUEEN qui possède des idées à foison et qui semble clair sur ses intentions, à l'air de nous proposer un disque ayant pour utilité de trouver un chanteur. Derrière cette maîtrise pourtant évidente, le duo donne l'impression de manquer d'un ingrédient qui par défaut ne peut être qu'un chant.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
8

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE