Chronique

COMEBACK KID
Outsider

image
Nuclear Blast

13 titres - 36min
Sorti le 08-09-2017


image
Jeudi 21 septembre 2017

Nul besoin d’introduire cette légende du punk-hardcore. 6ème album pour les Canadiens de Comeback Kid
Comeback Kid


Clique pour voir la fiche du groupe
, et rien ne s’essouffle. La même efficacité tranchante ne disparaît pas depuis Turn It Around, une belle stabilité dans très qualitative discographie.

Une fois de plus, ce n’est pas Outsider qui va décevoir. Le quintet connaît la recette pour rester assez haut point de vue réussite. Et la répétitivité? Et bien elle n’est pas pesante, certes, s’enchaîner les 6 disques serait abrupte mais Comeback Kid
Comeback Kid


Clique pour voir la fiche du groupe
est un groupe de live. Ce groupe est fait pour être vu, et ils ont de quoi faire de très belles setlists vu les morceaux.

Même Scott Wade n’est pas spécialement à regretter, mis à part peut-être pour la nostalgie de l’original Wake The Dead. Outsiders comporte son petit lot de guests : rien que Dewin Townsend qui vient améliorer (oui avec lui c’est toujours le cas) le titre Absolute. À noter aussi, un beau duo canadien : Chris Cresswell de The Flatliners
The Flatliners


Clique pour voir la fiche du groupe
vient joindre à merveille le style de son groupe à celui de Comeback Kid
Comeback Kid


Clique pour voir la fiche du groupe
?; une vraie pépite.

Vous l’aurez compris, Outsider vole très haut! Plus haut que Die Knowing? Plus haut que Wake The Dead ou Symptoms + Cures? Eh bien non tout de même, mais l’équivalence est là. La seule reproche est le manque d’un grand hit rempli de sing-alongs et à la mélodie qui reste en tête. On retrouve donc ici presque tous les éléments pour un concert comme on connaît des Canadiens. De bons breakdowns, des cœurs entêtants, des two-steps à gogo, du bon Comeback Kid
Comeback Kid


Clique pour voir la fiche du groupe
. Le groupe avait bien choisi sa promo en sortant Somewhere, Somehow qui aura été l’amuse-bouche de la partie « déjà connue ». De l’autre côté justement, des titres comme Throw That Stone auront agréablement surpris de par l’opposition avec le premier single. Une autre tournure, cette fois plus dure qui fait plaisir à écouter.

De manière générale ce 6ème opus sonne assez lourd, tant dans l’enregistrement des guitares que dans la batterie aux peaux bien tendues. Un enregistrement pas si différent des précédents albums au final, voire même très proches de Die Knowing. Tout comme la voix d’Andrew, assez stable et poussée, mais toujours mélodique. Recover est l’exemple le plus représentatif de la palette. Outsider sonne donc un peu plus dur que Die Knowing, tout y en étant très proche au niveau global.

Plus de rapidité, plus de dureté, mais de belles mélodies tout de même sur les featuring, dont Consummed The Vision avec Chris Cresswell. Mais aussi sur Moment In Time, avec des cœurs signés Northcote. Pas facile donc, à première vue, de dégager des titres qui deviendront indémodables, même si Surrender Control ainsi que Somewhere, Somehow ont un potentiel. La cohérence de Outsider rend cette tâche bien difficile, ce qui dans ce cas est bon signe.

En conclusion, Comeback Kid
Comeback Kid


Clique pour voir la fiche du groupe
démontre encore et toujours qu’il ne faiblit pas et sait produire des albums aussi explosifs que ses concerts. Ce disque n’est pas un outsider, mais il vaut son pesant quand même!




Tags : hardcore - canada
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
5
AUTEUR : Clément
Etudiant en communication à l'IHECS depuis 2014. Passionné de musique et concerts/festivals en général, je suis ouvert sur beaucoup de genres mais...
Etudiant en communication à l'IHECS depuis 2014. Passionné de musique et concerts/festivals en général, je suis ouvert sur beaucoup de genres mais les musiques alternatives restent largement la majorité de mes préférences. Aime les médias et l'actualité, j'en parlerai passionnément aussi. Même si en discuter au bord d'une scène ou d'u...
Etudiant en communication à l'IHECS depuis 2014. Passionné de musique et concerts/festivals en général, je suis ouvert sur beaucoup de genres mais les musiques alternatives restent largement la majorité de mes préférences. Aime les médias et l'actualité, j'en parlerai passionnément aussi. Même si en discuter au bord d'une scène ou d'une table de merch à propos d'un bon groupe serait encore mieux! ...
Etudiant en communication à l'IHECS depuis 2014. Passionné de musique et concerts/festivals en général, je suis ouvert sur beaucoup de genres mais les musiques alternatives restent largement la majorité de mes préférences. Aime les médias et l'actualité, j'en parlerai passionnément aussi. Même si en discuter au bord d'une scène ou d'une table de merch à propos d'un bon groupe serait encore mieux! ...
Etudiant en communication à l'IHECS depuis 2014. Passionné de musique et concerts/festivals en général, je suis ouvert sur beaucoup de genres mais les musiques alternatives restent largement la majorité de mes préférences. Aime les médias et l'actualité, j'en parlerai passionnément aussi. Même si en discuter au bord d'une scène ou d'une table de merch à propos d'un bon groupe serait encore mieux! ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE