Chronique

UNSANE
Sterilize

image
Southern Lord Records

Sorti le 29-09-2017


image
Vendredi 22 septembre 2017

On ne présente plus les New-Yorkais de UNSANE
UNSANE


Clique pour voir la fiche du groupe
. Depuis leur retour en 2005, les plus anciens comme les plus jeunes kids de la scène Noise-Hard-Core sont maintenant familiers des albums tâchés de sang de la bande à Chris Spencer.

Sterilize est donc la huitième éclaboussure de ce trio au jeu acéré et tranchant. C'est aussi un album aussi puissant que gros. Si on connait le groupe pour son style lacérant, la basse de Dave Curran emballe sur ce nouveau disque comme jamais. Précise comme à son habitude, elle est cette fois volumineuse et tient particulièrement tête à la frappe de Vinnie Signorelli pendant qu'elle défie pour la première fois les coups de guitare de celui qui s'est fait longtemps passer pour le frère de JON SPENCER.

Dave Curran ne démentira pas l'adage, « on n'est jamais mieux servi que par soi-même », puisque c'est lui qui s'est occupé de l'enregistrement de Sterilize. Et bien évidemment, le mixage de Andrew Schneider a b aidé puisque ces deux-là se connaissent aussi bien (PIGS
PIGS


Clique pour voir la fiche du groupe
) qu'ils ne partagent la même passion pour l'instrument à quatre cordes.

Alors qu'UNSANE
UNSANE


Clique pour voir la fiche du groupe
n'a jamais été pris en défaut pour sa puissance vicieuse ou son style caustique, Sterilize renoue pourtant avec la virulence quasi juvénile des débuts, en 1988, de la formation. Avec une production actuelle et qui élève l'urgence des compositions à un niveau explosif, Sterilize s'impose comme l'album le plus décapant de la discographie des New-Yorkais. La précision chirurgicale de la production combinée au jeu particulièrement frontal de l'album achèvent de mettre le disque sur un pied d'estale. Sterilize est propulsé parmi les plus grands favoris pour le titre de meilleur album de l'année et fait déjà office de meilleur album depuis son retour.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
3

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE