Chronique

IXION
Return

image
Finisterian Dead End

Sorti le 30-10-2017


image
Jeudi 23 novembre 2017

Formé en 2004 en tant que projet solo par le multi-instrumentiste Julien Prat, le projet IXION
IXION


Clique pour voir la fiche du groupe
est devenu un duo en intégrant le vocaliste Thomas Saudray en 2006 puis enfin un trio, en 2009, avec un deuxième chanteur, Yannick Dilly.

Il aura malgré fallu attendre 2011, pour que le groupe sorte son premier album, To The Void, influencé par le Metal mélancolique et l'ambient électronique. En 2015, IXION
IXION


Clique pour voir la fiche du groupe
sort son deuxième album, Enfant de la Nuit et les retours se font de plus en plus positifs.

Pour ce troisième album, Julien Prat toujours aux commandes et Yannick Dilly ont composé, interprété et produit Return.

De fait, le côté multi-instrumentiste de Julien Prat et les capacités à produire soi-même un album aux influences assez distantes confèrent à la musique de IXION
IXION


Clique pour voir la fiche du groupe
une dimension propre et élégante qui tient à l'écart la dimension scénique.

Ce chainon manquant entre MY DYING BRIDE
MY DYING BRIDE


Clique pour voir la fiche du groupe
, VANGELIS et PINK FLOYD
PINK FLOYD


Clique pour voir la fiche du groupe
déstabilise et il est effectivement préférable de pouvoir s'isoler afin d'appréhender l'album qui manque de spontanéité mais pas de charme.

L'effet de surprise dépassé, on peut quelque peu reprocher à Return de s'enfermer dans une unique recette qui, comme souvent quand on a fini par assimiler le concept, calme l'excitation liée à l'attrait du neuf.

Les compositions restant de bonnes qualités, l'envie de se replonger dans l'album persiste toutefois pour autant, et c'est la particularité des disques atypiques, que la parcimonie reste de rigueur.

IXION
IXION


Clique pour voir la fiche du groupe
et son troisième album s'adressent à un public de niche averti, pour qui heureusement, le nombre importe peu sur la qualité.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
1

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE